Amérique du Nord
URL courte
Par
312278
S'abonner

Ce 22 avril, l’ambassadeur américain a quitté sa mission diplomatique à Moscou. La semaine dernière, la Russie lui avait recommandé de se rendre aux États-Unis pour consultations suite à l’adoption de nouvelles sanctions antirusses.

Une semaine après que les États-Unis ont imposé de nouvelles sanctions à la Russie, l'ambassadeur John Sullivan quitte Moscou ce jeudi 22 avril, a confirmé à RIA Novosti la mission diplomatique américaine.

Comme l'a indiqué un correspondant de RIA Novosti, deux jeeps avec des numéros de l'ambassade américaine sont arrivées à l'aéroport Cheremetievo de Moscou. Selon des témoins, John Sullivan est sorti de l'une des voitures, sans parler avec les journalistes, et est entré dans la salle réservée aux délégations diplomatiques.

Selon des sources diplomatiques, M.Sullivan s'est envolé pour Londres.

Auparavant, l’incertitude avait plané sur les intentions de l’ambassadeur américain en Russie à qui Moscou avait recommandé de se rendre aux États-Unis pour consultations suite à l’adoption de nouvelles sanctions antirusses.

Une recommandation de Moscou suite aux sanctions

Le 16 avril, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a annoncé que Moscou avait recommandé à Sullivan de «se rendre dans sa capitale et d’y tenir des consultations détaillées et sérieuses».

Le 15 avril, les États-Unis avaient mis en place de nouvelles restrictions contre la Russie, frappant 32 personnes physiques et morales, ainsi que l’achat d’obligations russes. En outre, 10 diplomates russes ont été expulsés des États-Unis.

En conformité avec le principe de réciprocité, les 10 diplomates de l’ambassade des États-Unis en Russie ont été annoncés comme personae non gratae. Ils doivent quitter le pays avant le 21 mai. Le ministère russe des Affaires étrangères a précisé que cette mesure représentait une réponse symétrique aux «actions hostiles de la partie américaine contre nombre de diplomates de l'ambassade de Russie à Washington et du consulat général de Russie à New York qui ont été déclarés sans fondement personae non gratae».

Lire aussi:

Aucune excuse pour «ceux qui développent de nouveaux plans d’agression», prévient Poutine le Jour de la Victoire
Un incendie se déclare à bord d'un pétrolier au large de la Syrie
Défilé militaire sur la place Rouge pour célébrer le Jour de la Victoire - vidéo
Tags:
sanctions, aéroport, ambassadeur, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook