Amérique du Nord
URL courte
Par
10464
S'abonner

«La prochaine fois que je serai à la Maison-Blanche»… Donald Trump dénonce son bannissement prolongé sur Facebook et laisse entrevoir sa course à la présidentielle en 2024.

L'ancien Président Donald Trump s'en est pris à Facebook pour avoir prolongé la suspension de son compte pour deux ans en critiquant la «censure» mise en place par la plateforme.

En effet, Facebook a déclaré vendredi que M.Trump resterait banni au moins jusqu'en janvier 2023 et ne serait autorisé à y revenir que s’il était estimé que sa présence ne présente pas de «risque sérieux pour la sécurité publique». Facebook a aussi annoncé une modification de ses règles réservées aux responsables politiques qui violent ses conditions d'utilisation.

«Ils ne devraient pas être autorisés à s'en tirer avec cette censure et ce silence [médiatique], et en fin de compte, nous gagnerons», a déclaré l’ex-Président dans un communiqué diffusé par son groupe de soutien officiel, le PAC Save America. «Notre pays ne peut plus supporter cet abus!»

​M.Trump a également dénoncé la décision de Facebook comme une «insulte» envers les millions de personnes qui avaient voté pour lui l'année dernière.

Prochain candidat?

En outre, Donald Trump a laissé entendre qu’il présenterait sa candidature pour la course à la Maison-Blanche en 2024.

«La prochaine fois que je serai à la Maison-Blanche, il n'y aura plus de dîners, à sa demande, avec Mark Zuckerberg et sa femme», a-t-il déclaré dans un communiqué. «Ce ne sera que le business.»

​Le créateur de Facebook a beaucoup critiqué les Démocrates et les Libéraux pour avoir dîné à la Maison-Blanche avec Trump en 2019.

Trump a été banni de Facebook et d'autres réseaux sociaux à la suite de l'émeute du 6 janvier au Capitole, au cours de laquelle ses partisans ont tenté d'empêcher le Congrès de certifier la victoire électorale de Joe Biden.

Depuis son départ de Washington et son bannissement des réseaux sociaux, il a laissé entendre à plusieurs reprises qu’il voulait à nouveau se représenter. Parmi les électeurs républicains, des sondages ont montré qu’il est de loin le favori pour 2024. Ainsi, les organisateurs de la CPAC, grand-messe annuelle des Conservateurs républicains tenue en février, ont organisé un sondage interne selon lequel il est en tête. 68% des participants souhaitaient qu'il se porte candidat. 

 

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Pourquoi l’économie doit-elle s’adosser à la physique pour devenir une science? Explications d’un expert - vidéo
Tags:
réseaux sociaux, Donald Trump, Facebook
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook