Ecoutez Radio Sputnik
    Ban Ki-moon (à gauche) lors d'un concert à l'occasion du 70e anniversaire de la Victoire, Moscou

    Ban Ki-moon a donné à Moscou une leçon de morale au monde

    Sputnik Host Photo Agency / Ilya Pitalev
    Analyse
    URL courte
    70ème anniversaire de la Victoire dans la II GM (116)
    0 1003

    Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon se rendra à Moscou aux festivités consacrées au Jour de la Victoire. Selon la Voix de l'Amérique, cette nouvelle a été diffusée dans le contexte « des déclarations qu'après l'annexion de la Crimée la Russie ne doit pas bénéficier du soutien d'un tel niveau ».

    La décision de Ban Ki-moon de visiter Moscou a suscité le mécontentement à Kiev et en Lituanie. L'ambassadrice lituanienne à l'ONU Raimonde Murmokaité qui préside ce mois le CS a dit à une conférence de presse que la Lituanie « comprenait la préoccupation exprimée par la partie ukrainienne, l'Ukraine ayant été entraînée dans une guerre qu'elle ne voulait pas ». C'est une allusion à la guerre que Kiev mène, comme on prétend, en se défendant de l'agression russe. C'est un mensonge non dissimulé: l'armée ukrainienne et les détachements des nationalistes combattent dans le Sud-Est de l'Ukraine non pas contre l'armée russe, mais contre leur peuple qui n'a pas soutenu le coup d'Etat anticonstitutionnel à Kiev. Tout ce qui est lié à l'anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie est pénétré de mensonge, dit l'expert de l'Institut d'études internationales de l'Institut d'Etat de Moscou des relations internationales Andreï Ivanov:

    En aspirant à sermonner la Russie, certains leaders occidentaux proposent de célébrer le 70ème anniversaire de la Victoire à Kiev plutôt qu'à Moscou. Or, c'est l'URSS dont Moscou était la capitale qui a combattu contre l'Allemagne nazie. C'est à Moscou et non pas à Kiev que s'est déroulée la Parade de la Victoire pendant laquelle les drapeaux des divisions nazies écrasées par l'Armée soviétique ont été jetés au pied du Mausolée de Lénine sur la place Rouge. Deux tiers des pertes de l'armée allemande reviennent pour la part du Front Est. Or, l'Occident prétend de plus en plus souvent que l'URSS ait seulement aidé l'Amérique ayant fait l'apport principal à la défaite de l'Allemagne. Certes, les Etats-Unis ont soutenu l'Union soviétique lui ayant livré armes et munitions de combat mais ils ne sont entrés en guerre contre l'Allemagne sur le territoire de l'Europe qu'en 1944. Les troupes américaines et britanniques ont été aussitôt encerclées dans les Ardennes et auraient été détruites si l'armée soviétique n'avait pas passé d'urgence à l'offensive.

    L'Armée soviétique a encore une fois aidé les Américains à éviter des pertes sérieuses ayant participé à guerre contre le Japon, poursuit Andrei Ivanov. Les troupes soviétiques ont écrasé, contraint à capituler l'Armée du Kwantung et libéré la moitié de la Corée. Cela n'a été possible que grâce à la défaite de l'Allemagne en mai 1945. Le refus du président Park Geun-hye de se rendre à Moscou peut être considéré comme un signe de mépris envers la mémoire de ceux qui ont aidé le peuple coréen à se débarrasser de l'occupation japonaise, estime l'expert russe.

    Cependant, poursuit Andrei Ivanov, la visite de Ban Ki-moon à Moscou remédie en quelque sorte à la situation qui s'est créée lorsque le leader sud-coréen et ceux de plusieurs autres pays ont boycotté d'une manière démonstrative les solennités dans la capitale russe. Ban Ki-moon d'origine coréenne réaffirme par sa démarche qu'il existe des choses plus importantes que la politique: le souvenir et la reconnaissance.

    Dossier:
    70ème anniversaire de la Victoire dans la II GM (116)

    Lire aussi:

    Washington reconnaît avoir suggéré le boycott de la Parade de Moscou
    La conception de la Seconde Guerre mondiale a beaucoup changé
    Qui a gagné la Seconde Guerre mondiale? La France se prononce
    Parade de Moscou: le boycott de Merkel, une tentative de réécrire l'histoire
    70 ans de la Victoire: le boycott du défilé de Moscou, une pure bêtise
    Tags:
    histoire, 70e anniversaire de la Victoire, Seconde Guerre mondiale, Ban Ki-moon, Corée du Sud, Donbass, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik