Canada
URL courte
5270
S'abonner

Les autorités canadiennes introduiront des taxes sur plusieurs produits américains dans 30 jours, en réaction à l'intention de Washington de rétablir la taxe sur l'aluminium canadien, a déclaré la vice-Première ministre du pays, Chrystia Freeland.

Le Canada imposera dans un mois des «contre-mesures» de 3,6 milliards de dollars canadiens (2,3 milliards d'euros), en réaction à la décision de Donald Trump de réimposer des droits de douane de 10% sur l'aluminium canadien, a annoncé vendredi 7 août la vice-Première ministre Chrystia Freeland.

«Nous donnerons une réponse rapide et forte. Nous adopterons des contre-mesures "dollar pour dollar" […]. Suite à l'annonce faite jeudi par les États-Unis, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a décidé de lancer des consultations sur une liste détaillée de produits contenant de l’aluminium. Nous appelons les Canadiens et les milieux d’affaires à participer à ces consultations ces 30 prochains jours et ensuite nous adopterons aussi des taxes», a indiqué Mme Freeland lors d’une conférence de presse.

Les taxes de la discorde

Il y a quelques mois, l'administration américaine a accepté d'annuler les taxes frappant les importations d’aluminium en provenance du Canada.

Mais le 6 août, le Président Donald Trump a annoncé que les États-Unis rétabliraient ces droits de douane, se référant à une violation des ententes.

Ainsi, selon lui, le gouvernement canadien n’a pas tenu sa promesse de ne pas inonder le marché américain avec ses exportations et de ne pas faire disparaître les emplois dans l’aluminium.

Lire aussi:

Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Voici la nouvelle attestation de déplacement à télécharger - photo
Tags:
États-Unis, Chrystia Freeland, taxes, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook