Ecoutez Radio Sputnik
    Livres

    L'Iran bannit le vin et d'autres termes "étrangers" des livres publiés

    © Photo. АРКА
    Culture
    URL courte
    1085

    Le ministère iranien de la Culture a annoncé que le terme "vin", ainsi que des noms d'animaux et de politiques "étrangers", seraient désormais bannis des livres publiés dans le pays.

    Cette mesure s'inscrit selon le ministère dans le cadre de la lutte contre "les attaques culturelles occidentales", rapporte le journal britannique The Telegraph citant une interview accordée par le responsable du secteur de l'édition au sein du ministère de la Culture, Mohammad Selgi, au mensuel local Shiraze.

    "Lorsque de nouveaux livres nous sont soumis, nous les lisons d'abord pour s'assurer qu'ils font la promotion de la Révolution islamique et qu'ils luttent contre les attaques culturelles de l'Occident", raconte l'officiel.

    Ainsi, les mots comme le vin ou des noms d'animaux de pays étrangers, "ainsi que les noms de certains présidents sont interdits par ces nouvelles dispositions de la loi", explique-t-il.

    Selon Mohammad Selgi, il s'agit d'une "demande expresse" de l'ayatollah Ali Khamenei. Les éditeurs sont quant à eux invités à transmettre aux autorités les fichiers PDF des livres qu'ils souhaitent publier.

    "Les livres déjà publiés feront l'objet d'un réexamen pour s'assurer qu'ils ne contreviennent pas à la loi", précise M.Selgi.

    D'après un communiqué diffusé par le ministre iranien de la Culture le 16 janvier, 8.000 livres ont été publiés en Iran en 2015.

    Lire aussi:

    Qui lit le plus de livres dans le monde?
    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    Tags:
    livres, censure, islam, ayatollah Ali Khamenei, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik