Ecoutez Radio Sputnik
    des poteries (image d'illustration)

    Cet Israélien tombe sur des artefacts d’une ère jusqu’à présent inconnue en se rendant au travail - photos

    CC0 / Pexels
    Culture
    URL courte
    133020
    S'abonner

    Un villageois israélien a fait une découverte historique alors qu’il était en route pour son travail. Il est tombé sur des artefacts de l'âge du bronze moyen, une période jamais observée dans la zone, et a décidé de les rapporter à l’Autorité israélienne des antiquités. Pour cela, l’Israélien a reçu une attestation de bon citoyen.

    Un électricien israélien a retrouvé un ancien trésor alors qu’il se rendait à son travail, rapporte le Jerusalem Post, jeudi 12 septembre. La trouvaille a eu lieu à l’ouest de la Basse Galilée, en Israël.

    Selon le quotidien, l’homme a découvert par hasard des récipients en céramique et des armes, cachés aux yeux de tous depuis des milliers d'années, tandis qu’il se rendait chez un client.

    Une lame de poignard en bronze vieille de 4.500 ans, datant de l’ère cananéenne, une période qui n’avait jamais été observée dans la zone jusqu’à présent, ainsi qu’un lot de récipients de poterie intacts ont été découverts sur une crête montagneuse par cet électricien qui habite le village d’Araba, dans le nord d’Israël. Son regard a été attiré par un gros rocher qu’il a ensuite renversé, révélant alors des objets qui avaient l’air ancien, comme le relate lui-même l’apprenti découvreur.

    S’inquiétant que ces découvertes puissent être endommagées, il a décidé de les ramener chez lui et a prévenu l’Autorité israélienne des antiquités. Un peu plus tard, un inspecteur de la prévention des vols au sein de cette institution est arrivé pour observer la trouvaille.

    Après avoir examiné les artefacts, l’inspecteur a constaté que ceux-ci remontaient à 4.500 ans en arrière, supposant ainsi que l’électricien avait retrouvé une grotte funéraire de l'âge du bronze moyen. Typiques de l’époque de leur fabrication, les objets, qui contenaient probablement des offrandes alimentaires, accompagnaient l’occupant du tombeau sur son chemin vers l’au-delà.

    Ainsi, l’heureux électricien a reçu une attestation de bon citoyen pour avoir ramené ce morceau de patrimoine à l'État.

    Tags:
    Autorité des antiquités d'Israël, antiquités, trouvaille, artefact, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik