Ecoutez Radio Sputnik
    Base militaire US à Ginowan

    Le gouverneur d'Okinawa: les militaires américains ne sont pas de «bons voisins»

    © AFP 2018 TORU YAMANAKA
    Défense
    URL courte
    13290

    Après plusieurs incidents impliquant des hélicoptères américains, le gouverneur de la préfecture d'Okinawa affirme avoir perdu confiance envers les forces US déployées sur l’île. Les militaires américains persistent à démentir ces faits malgré des preuves évidentes.

    Le gouverneur de la préfecture d'Okinawa, Takeshi Onaga, a déclaré qu'il n'avait plus confiance envers les militaires américains, fait savoir le groupe audiovisuel japonais NHK.

    Les autorités japonaises affirment détenir des enregistrements vidéo qui prouvent le survol par trois hélicoptères américains d'une école située dans la ville de Ginowan, dans la préfecture d'Okinawa, près de la base militaire de Futenma. Ces informations sont toutefois démenties par les militaires des États-Unis.

    «Après qu'une fenêtre est tombée d'un hélicoptère militaire américain, nous avons demandé [aux forces armées américaines] de réduire le nombre de vols au-dessus de l'école. Mais seulement un mois plus tard, cette demande a été violé. C'est intolérable. Bien que les caméras aient enregistré ce survol, les militaires américains le démentent. Ils ne peuvent pas être considérés comme de bons voisins», a martelé Takeshi Onaga.

    Le ministre de la Défense japonais, Itsunori Onodera, a lui aussi fait part de son indignation et de ses préoccupations suite à cet incident.

    «Le ministère de la Défense a enregistré à l'aide de caméras un vol au-dessus d'une école, ce qui est également confirmé par les employés. Cette vidéo a été mise à la disposition de la partie américaine à titre informatif», a déclaré M. Onodera.

    Ces derniers temps, plusieurs incidents impliquant des hélicoptères américains se sont produits au Japon. En décembre dernier, une fenêtre pesant plus de sept kilogrammes est tombée de l'un de ces hélicoptères près d'une école d'Okinawa.

    Le secrétaire américain de la Défense, James Mattis, a présenté ses excuses au ministre japonais de la Défense pour ces incidents. M. Onodera a, à son tour, appelé son homologue américain à prendre des mesures afin de prévenir de telles situations à l'avenir.

    Lire aussi:

    Crash d’un avion US sur Okinawa: est-ce la goutte d’eau qui fera déborder le vase?
    Gouverneur d’Okinawa: «La préfecture souffre toujours de la présence US»
    «Fourmi» vs «éléphant»: le nouveau gouverneur d’Okinawa veut fermer la base US
    Tags:
    incident, hélicoptères, base militaire, Takeshi Onaga, Itsunori Onodera, James Mattis, États-Unis, Japon, Okinawa
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik