Défense
URL courte
7552
S'abonner

Destiné à observer les territoires des États parties prenantes du traité Ciel ouvert dont la Russie, l’un des deux avions Boeing OC-135B de l’US Air Force a été équipé, dans la cadre d’une modernisation, de nouvelles caméras numériques qui passent actuellement des tests, annonce le portail The Drive.

L'US Air Force a mis à niveau l’un des deux avions de surveillance Boeing OC-135B utilisés pour effectuer des missions dans le cadre du traité Ciel ouvert, écrit le portail The Drive.

Mardi 28 avril, une porte-parole du Pentagone, la lieutenant-colonel Carla Gleason, a confirmé au média que l’avion avait reçu un système d'imagerie visuelle numérique (DVIS) qui passait actuellement des tests. Le deuxième avion qui est toujours équipé des caméras à film humide certifiés pour mener les missions en question est déployé dans l’Offutt Air Force Base dans le Nebraska, a-t-elle précisé.

D’après The Drive, des travaux de modernisation de deux avions menés par l’entreprise de défense KIHOMAC devraient s’achever en février 2021 et leur coût total est passé de 36,6 à 43 millions de dollars (39,7 millions d’euros) depuis la signature du contrat en 2016.

Le DVIS comprend notamment deux types de caméras numériques haute altitude appariées: l'une étant de type panchromatique et l'autre de type RVB, ainsi qu'un ensemble de quatre caméras numériques infrarouges RVB de faible altitude. Les modifications DVIS impliquent également l'installation de nouveaux postes de travail d'opérateurs de capteurs numériques, des bâtis d'équipement et des cardans de caméras.

Le média rappelle qu’après les essais des caméras, leur conformité au traité Ciel ouvert doit être approuvée par la Russie et les autres pays signataires.

Traité Ciel ouvert

Le 8 octobre 2019, Eliot Engel, membre de la Chambre des représentants des États-Unis, a évoqué la possibilité pour son pays de quitter le traité Ciel ouvert. Sans préciser d’où provenaient ses informations, il a admis le retrait de Washington du traité, ce qui pourrait devenir, selon lui, une menace pour l’intégrité de l’Otan.

Le traité Ciel ouvert a été signé le 24 mars 1992, à Helsinki. Il prévoit des vols de surveillance non armés sur la totalité du territoire des États parties et vise à renforcer la compréhension et la confiance mutuelle en permettant à tous ses participants de jouer un rôle direct dans la collecte d'informations sur les forces militaires des autres pays membres. Les États-Unis l'ont ratifié en 1993 et la Russie en 2001. Le document est entré en vigueur le 1er janvier 2002.

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
Boeing OC-135B, Traité Ciel ouvert, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook