Défense
URL courte
6955
S'abonner

Des systèmes laser destinés à produire des pièces de missiles hypersoniques et à réparer des navires en haute mer ont été créés à l’Université technique maritime d'État de Saint-Pétersbourg. La chaîne russe Zvezda montre sur YouTube comment ils servent à construire les missiles.

L’Université technique maritime d'État de Saint-Pétersbourg a mis au point des systèmes laser afin de fabriquer des pièces pour les missiles hypersoniques.

Une vidéo a été diffusée sur YouTube par la chaîne russe Zvezda.

«Les détails de la coque d’un missile hypersonique se développent sous nos yeux: en une heure, il grossit d’un et demi à deux kilogrammes. Un programme informatique aide le laser à garder la bonne trajectoire. La trajectoire répète avec précision le modèle 3D de la pièce nécessaire», est-il indiqué.

De la poudre métallique est utilisée en tant que matière première pour la fabrication. Ces systèmes laser sont également capables de réparer des navires en haute mer. Seule l’Université de Saint-Pétersbourg crée de telles installations en Russie.

La flotte russe du Nord recevra des armes hypersoniques

La flotte du Nord va se renforcer en armements et en équipements militaires, dont des armes hypersoniques, a récemment déclaré son commandant Alexandre Moïseïev dans une interview au journal Krasnaïa Zvezda.

Ce renforcement améliore encore davantage le passage du Nord-Est, ou route maritime du nord, qui permet de relier les océans Atlantique et Pacifique en passant par le nord de la Sibérie. Ce segment russe de l’Arctique se trouve ainsi «sous une protection fiable».

Lire aussi:

Une rixe ultraviolente éclate à Gare de Lyon à Paris sous l’œil de passagers médusés – vidéo choc
«Sentiment de liberté»: certaines femmes gardent le masque pour une autre raison que le Covid
Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
«Tribunal populaire» d’une star du football algérien qui s’est affichée avec un mannequin
Tags:
laser, armes hypersoniques, missiles hypersoniques, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook