Défense
URL courte
6934
S'abonner

Des systèmes laser destinés à produire des pièces de missiles hypersoniques et à réparer des navires en haute mer ont été créés à l’Université technique maritime d'État de Saint-Pétersbourg. La chaîne russe Zvezda montre sur YouTube comment ils servent à construire les missiles.

L’Université technique maritime d'État de Saint-Pétersbourg a mis au point des systèmes laser afin de fabriquer des pièces pour les missiles hypersoniques.

Une vidéo a été diffusée sur YouTube par la chaîne russe Zvezda.

«Les détails de la coque d’un missile hypersonique se développent sous nos yeux: en une heure, il grossit d’un et demi à deux kilogrammes. Un programme informatique aide le laser à garder la bonne trajectoire. La trajectoire répète avec précision le modèle 3D de la pièce nécessaire», est-il indiqué.

De la poudre métallique est utilisée en tant que matière première pour la fabrication. Ces systèmes laser sont également capables de réparer des navires en haute mer. Seule l’Université de Saint-Pétersbourg crée de telles installations en Russie.

La flotte russe du Nord recevra des armes hypersoniques

La flotte du Nord va se renforcer en armements et en équipements militaires, dont des armes hypersoniques, a récemment déclaré son commandant Alexandre Moïseïev dans une interview au journal Krasnaïa Zvezda.

Ce renforcement améliore encore davantage le passage du Nord-Est, ou route maritime du nord, qui permet de relier les océans Atlantique et Pacifique en passant par le nord de la Sibérie. Ce segment russe de l’Arctique se trouve ainsi «sous une protection fiable».

Lire aussi:

La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
AstraZeneca refuse de participer à une réunion avec l'UE sur ses retards de production du vaccin
Yuriy est soupçonné d’appartenir à une bande violente et d’être connu des services de police
Tags:
laser, armes hypersoniques, missiles hypersoniques, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook