Défense
URL courte
Par
192258
S'abonner

La Force aérienne russe peut désormais compter sur de nouveaux chasseurs multirôle MiG-35S. Un développement qui rentre dans le cadre du programme décennal d'armement de l'État.

De nouveaux chasseurs multirôle MiG-35S sont entrés en service au sein de l’armée de l’air russe dans le cadre du programme décennal d'armement de l'État, indique le journal russe Krasnaïa Zvezda.

«Les avions MiG-35S ont été livrés aux troupes dans le cadre d’un contrat pour la défense», précise-t-il.

Un avion unique et prometteur

Le MiG-35 est le chasseur multirôle 4++ de dernière génération, fruit du développement ultérieur des MiG-29K/KUB et MiG-29M/M2. Le début des essais en vol et la présentation internationale de l’aéronef ont eu lieu en janvier 2017; ses essais en usine se sont achevés en décembre 2020.

Le chasseur a été conçu pour opérer dans des zones de conflit armé de haute intensité et contrer les systèmes de défense aérienne.

«Je note que le nouveau chasseur polyvalent MiG-35 présente des caractéristiques techniques et de vol améliorées et est équipé des tout derniers systèmes d'armes. Vous le savez mieux que moi. Il peut suivre de 10 à 30 cibles à la fois, et opérer sur terre comme sur mer. C'est un avion unique et prometteur. Le 4++ est très proche de la cinquième génération», avait déclaré en 2017 Vladimir Poutine lors d’une visioconférence.

Le développement de ce chasseur rentre dans le programme décennal d'armement de l'État approuvé en 2018 par le Président russe. La répartition annuelle des allocations est classée confidentielle. Seul le coût total du programme est connu: 20.000 milliards de roubles (environ 228 milliards d'euros) sont alloués à sa mise en œuvre de 2018 à 2027, dont 19.000 milliards à l’achat, la réparation et au développement d'armes, et 1.000 milliard à l’infrastructure.

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Tags:
MiG-35, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook