Economie
URL courte
2300
S'abonner

La Russie voit d’un bon œil les perspectives de relations commerciales avec la France et estime que les échanges bilatéraux ont toutes les chances de retrouver prochainement leur niveau d’avant la crise, a indiqué à Sputnik le nouveau représentant commercial de Russie en France.

Le volume des échanges entre la Russie et la France a affiché au cours de ces dernières années une hausse stable et pourrait prochainement retrouver le taux d’avant la crise, a déclaré Mikhail Makarov, représentant commercial de la Fédération de Russie en France, dans sa première interview accordée à Sputnik depuis sa prise de fonction.

«Après son maximum en 2011 (28,1 milliards de dollars), le volume des échanges franco-russes a connu une baisse considérable (de 48% entre 2012 et 2015). Cependant, au cours des trois dernières années, l’indice montre une croissance stable», a-t-il indiqué.

Selon lui, à l’issue de 2018 le volume du commerce bilatéral a atteint 17,2 milliards de dollars, en hausse de 11,2% par rapport à l’année précédente.

«Nous sommes portés à croire qu’à l’issue de 2019, les échanges poursuivront leur hausse», a indiqué M.Makarov.

«Ce qui est particulièrement important pour nous, c’est la hausse des exportations russes qui à l’issue de l’année dernière ont affiché une augmentation de 31,1% (7,6 milliards de dollars). Et je suis convaincu que dans les prochaines années, nous pourrons retrouver le niveau de commerce d’avant la crise».

Au premier semestre 2018, la Russie a accumulé plus de 16 milliards de dollars d'investissements français. Plus de 500 grandes entreprises comprenant des capitaux français investissent des fonds dans l'économie russe et créent des emplois pour les spécialistes qualifiés, selon les statistiques fournies à la fin de l’année précédente par le prédécesseur de Mikhail Makarov, Alexandre Tourov.

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
La source du nouveau coronavirus pourrait se trouver hors de Chine
La gendarmerie peut désormais ficher ethniquement et politiquement les Français
Tags:
Paris, Moscou, échanges, commerce, Russie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook