Economie
URL courte
Gazoduc Nord Stream 2 (273)
5481
S'abonner

Tandis que la crise sanitaire a frappé le monde entier cette année, la société russe Gazprom derrière le projet Nord Stream 2 a déclaré que la mise en route du gazoduc était toujours prévue pour la fin 2020 ou pour le début de l'année 2021 au plus tard.

La société russe Gazprom, qui dirige le projet de la construction du Nord Stream 2, a fait savoir qu’elle prévoyait toujours l’inauguration du gazoduc pour la fin 2020 ou pour le début de l'année 2021, selon le chef du service des relations avec les investisseurs, Anton Demtchenko.

«Je peux confirmer que nous continuons à travailler sur ce projet et nous espérons qu'il sera achevé à la fin de 2020 ou au début de l'année 2021», a-t-il déclaré.

Il a toutefois rappelé que le projet était actuellement sous pression, de sorte que Gazprom est assez limité dans la communication d'informations à son sujet.

Pour rappel, Vladimir Poutine a annoncé en janvier dernier que la Russie a l’intention de mettre en exploitation le Nord Stream 2 au premier trimestre 2021 au plus tard.

Le gazoduc Nord Stream 2

Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction d’un gazoduc d’une capacité totale de 55 milliards de mètres cubes par an et long de 1.230 kilomètres entre le littoral russe et l’Allemagne via le fond de la mer Baltique. Il passera par les eaux territoriales et les zones économiques exclusives de la Finlande, de la Suède et du Danemark. 

Washington s’oppose au projet

En décembre dernier, les États-Unis ont adopté des sanctions contre le Nord Stream 2, exigeant que les entreprises impliquées dans la pose des conduites en mer Baltique arrêtent les travaux. La société suisse Allseas, engagée dans le projet, a immédiatement rappelé ses bateaux.

Dossier:
Gazoduc Nord Stream 2 (273)

Lire aussi:

Santé publique France dévoile la carte des zones les plus touchées par le Covid-19 - photo
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Tags:
gazoduc, Russie, économie, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook