Economie
URL courte
Par
0 51
S'abonner

Alors que le maréchal Khalifa Haftar avait annoncé la reprise de l’extraction du brut et son exportation de ports libyens, la National Oil Corporation libyenne fait savoir dans son communiqué paru ce samedi lever l’état d’urgence sur les champs jugés comme sûrs.

La National Oil Corporation libyenne lève l’état d’urgence sur des champs pétroliers et des ports, ce qui permet de relancer l’extraction et les exportations du brut, est-il annoncé dans un communiqué.

«Le régime d’urgence sur les champs et dans les ports sûrs est levé. Les dispositions ont été transmises à toutes les organisations et administrations liées aux structures pétrolières étatiques. Ils doivent exercer leurs fonctions directes et entamer l’extraction et les exportations», est-il indiqué.

La force majeure sera maintenue dans les sites où la présence de formations armées capables de perturber le travail de la NOC est constatée.

Les autorités de la compagnie ont souligné que c’est la sécurité de ses employés qui était primordiale et a appelé à ne pas politiser le fonctionnement de l’organisation dont les tâches comprennent la résolution des questions techniques qui ne sont liées qu’au pétrole.

«La NOC confirme son attachement au travail conforme aux plus hauts standards internationaux et à la transparence dans les opérations commerciales», est-il indiqué.

Le commandant de l’Armée nationale libyenne, le maréchal Khalifa Haftar, avait plus tôt annoncé la reprise de l’extraction du brut et de ses exportations depuis les ports libyens et ce après plusieurs mois de suspension.
La plupart des champs pétroliers du pays ainsi que des ports ont été fermés en janvier en raison de blocages et ce dans un contexte d’hostilités.

Situation en Libye

La Libye est plongée dans le chaos depuis le renversement du gouvernement et le meurtre de Mouammar Kadhafi en 2011. Le pays est divisé entre plusieurs entités rivales, avec notamment la présence à Tripoli du gouvernement d'union nationale de Fayez el-Sarraj, soutenu par l'Onu et l'UE, et dans l'est, d'un parlement élu par le peuple et appuyé par l'Armée nationale libyenne du maréchal Haftar.

Lire aussi:

Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Tags:
pétrole, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook