Economie
URL courte
Par
64410
S'abonner

Le média spécialisé dans la criminalité économique Gotham City a fait savoir que l’ancienne star de téléréalité Caroline Receveur était actuellement dans le viseur du fisc français pour avoir déclaré des revenus au Royaume-Uni alors qu’elle n’y travaillait pas.

L’influenceuse Caroline Receveur fait l’objet d’une enquête lancée par le ministère français des Finances et liée à des soupçons de détournements fiscaux, révèle la revue Gotham City dont l’information a été confirmée le 18 février par Le Monde.

L’entrepreneuse est notamment accusée d’avoir domicilié ses entreprises au Royaume-Uni afin de contourner les impôts français.

Les entreprises dans le viseur

Le fisc s’intéresse notamment à deux de ses sociétés. La première, Island Keys, a déménagé au Royaume-Uni en 2014. Or, d’après la justice, Mme Receveur n’y dispose d’aucun salarié et les centres décisionnels sont restés en France.

La seconde, Ltd, prétend avoir exercé à partir de 2018 son activité en France «sans souscrire les déclarations fiscales afférentes», selon la revue.

Les perquisitions jugées légales

En septembre 2019, les services fiscaux français avaient perquisitionné le domicile parisien de Caroline Receveur. Bien qu’elle ait contesté les perquisitions, ces dernières ont été jugées légales par la Cour d’appel de Paris le 10 février, précise le média Gotham City.

Les avocats de Mme Receveur avaient alors affirmé que l’influenceuse a déménagé au Royaume-Uni en 2014 et n’est revenue en France en 2018 que pour quelques mois, lors de sa grossesse.

Paris ou Londres?

Cet argument avait mal passé devant la Cour d’appel qui trouve que Caroline Receveur «dispose depuis le 9 janvier 2018 d’une adresse parisienne», ainsi que «de plusieurs comptes bancaires à cette adresse», rapporte la revue.

En outre, la justice avait mis en avant «qu’il résulte de l’acte de naissance de [son fils] que le domicile des parents est [une adresse française]». De plus, le jour des perquisitions, qui étaient des visites inopinées, la couple se trouvait dans leur domicile parisien, indique encore le site Gotham City.

Depuis, la famille est partie pour Dubaï, une destination «prisée par les influenceurs en raison de sa fiscalité attractive», conclut la revue.

Lire aussi:

Castex: «Il faut tout faire pour retarder le confinement»
Nicolas Maduro lance un ultimatum à l’Union européenne
Natacha Polony: «Il y a eu un recul des libertés individuelles et publiques depuis un an qui est majeur» - vidéo
Tags:
Dubaï, France, Royaume-Uni, Cour d'appel de Paris, enquête, évasion fiscale, fisc, influenceur
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook