Europe
URL courte
Par
244210
S'abonner

Le gouvernement français va proposer à l’UE de mettre fin à son union douanière avec la Turquie, rapporte Europe 1. Une mesure déjà esquissée par Jean-Yves Le Drian suite à la montée des tensions entre Paris et Ankara.

La France va plaider pour une rupture de l’union douanière avec la Turquie devant le Conseil européen, avance Europe 1. Une mesure qui vise à sanctionner la politique de Recep Tayyip Erdogan après les tensions en Méditerranée orientale et les récents appels au boycott de produits français.

Une suppression de l’union douanière est sérieusement envisagée au plus haut sommet de l’État, ajoute la radio, mais elle devra recevoir l’approbation des chefs de gouvernement de l’Union européenne.

La France devra notamment engager la discussion sur le sujet avec l’Allemagne, pour l’heure rétive à une politique de sanctions vis-à-vis de la Turquie. Lors du dernier sommet européen, Angela Merkel a en effet bloqué les demandes en ce sens d’autres états membres, comme l'ont rapporté à l'AFP plusieurs sources européennes.

Avertissement de Le Drian

Jean-Yves Le Drian avait déjà évoqué la piste de sanctions contre la Turquie dans un entretien à Ouest France le 8 novembre. Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères avait fait explicitement mention du Conseil européen où devrait être traitée la question turque mi-décembre.

«Il y a sur la table toute une panoplie d’actions possibles, y compris des sanctions, si le comportement turc ne change pas. Tout est sur la table», expliquait ainsi le ministre à Ouest-France.

Le Drian avait en outre dénoncé le comportement «inadmissible» d’Ankara suite aux critiques adressés par Erdogan à Macron, parlant d’«attaques visant les fondements mêmes des valeurs européennes».

Pensée dès 1963 avec l’accord d’Ankara, l’union douanière entre la Turquie et l’Union européenne est entrée en vigueur en 1996. Elle permet aux deux parties d’échanger leurs biens sans restriction douanière, à l’exclusion des produits agricoles.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Conseil européen, Union européenne (UE), Turquie, Jean-Yves Le Drian, Recep Tayyip Erdogan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook