Europe
URL courte
Par
2212145
S'abonner

N'ayant pas satisfait à la demande formulée par la Russie de lui fournir les données médicales d’Alexeï Navalny qui a été soigné en Allemagne, Berlin l’a expliqué par le secret professionnel des médecins.

Il n’y a pas de requêtes réitérées directes de la part du procureur général russe après les réponses aux questions d'ordre juridique dans l'affaire Alexeï Navalny, alors que les données médicales n'ont pas été transmises à Moscou en raison de la confidentialité, a déclaré lors d'un point de presse à Berlin un porte-parole du ministère allemand de la Justice.

Il a ajouté qu’à la Russie n'ont pas été remises les déclarations des médecins qui ont soigné M.Navalny à l’hôpital de la Charité, car les docteurs n'ont pas été interrogés en tant que témoins et ils sont obligés de respecter la confidentialité. Il a souligné que seul le patient pouvait les libérer de cette obligation.

«Les données médicales n'ont pas été transmises, je voudrais rappeler une fois de plus que les données sur la santé de la victime du crime, selon les lois allemande et internationale, font l’objet d’une protection spéciale», a indiqué le porte-parole du ministère.

Il a expliqué que les réponses aux demandes de la Russie «ont été données conformément au droit international, c'est-à-dire la Convention européenne sur l'entraide judiciaire et le droit allemand».

«M.Navalny a été interrogé ici en Allemagne au bureau du procureur général de Berlin en tant que témoin victime, et ce protocole d'interrogatoire a été fourni à la Russie», a-t-il ajouté.

Navalny retourne en Russie

Victime d’un malaise à bord d’un avion, Alexeï Navalny a été hospitalisé en urgence à Omsk, d’où il a été par la suite transféré en Allemagne. Alors que les médecins russes ont assuré que l’origine de la maladie était une trouble du métabolisme, le gouvernement allemand, en se référant aux résultats des médecins allemands, a déclaré que Navalny avait été empoisonné par une substance toxique du groupe Novitchok.

Après que la Russie a reçu une réponse sur une demande à l’Allemagne de fournir les résultats des analyses et les conclusions, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a expliqué qu’elle «ne contenait rien concernant les questions posées».

Le 17 janvier, Alexeï Navalny est rentré en Russie où il a été arrêté par l'autorité pénitentiaire qui lui impute une série de violations de sa condamnation avec sursis. Pour rappel, Alexeï Navalny a deux condamnations avec sursis. Il plaide non coupable.

Ce lundi 18 janvier, il a été annoncé qu’il avait été placé en détention pour 30 jours, jusqu'au 15 février.

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Tags:
politique, Alexeï Navalny
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook