Europe
URL courte
Par
Construction du gazoduc Nord Stream 2 (148)
11913
S'abonner

Alors que le projet de gazoduc Nord Stream 2 doit toujours faire face à de nouvelles sanctions, le patron du géant énergétique allemand Wintershall Dea s’est dit «convaincu» qu’il serait mis en service.

Le PDG du groupe allemand Wintershall DEA, Mario Mehren, espère que le projet de construction du gazoduc Nord Stream 2 sera mené à terme, estimant qu’il est indispensable.

«Le soutien du projet ne fait pas l'objet de sanctions de la part de l'administration américaine. Pour ce qui est de futures sanctions, je ne vais pas spéculer sur le sujet», a-t-il sobrement statué au cours de la conférence de presse annuelle.

Il a également évoqué l'achèvement de la construction du gazoduc «qui fournit des approvisionnements fiables et compétitifs en gaz à l'Europe».

«J'espère –j’en suis même convaincu- que l'infrastructure sera mise en service et qu’elle est absolument nécessaire. Nous comprenons que notre extraction en Europe est en baisse, que nous avons besoin d'importations toujours plus grandes de gaz. Sinon nous devrons faire face à une pénurie de livraisons», a-t-il expliqué.

Les travaux

Nord Stream 2 prévoit la construction de deux conduites, d'une capacité totale de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an, qui «plongeront» depuis la côte russe et traverseront par le fond la mer Baltique pour arriver en Allemagne. Le projet est sous le feu des États-Unis qui cherchent à vendre leur gaz naturel liquéfié (GNL) à l’UE, ainsi que par l'Ukraine et certains autres pays européens. En décembre 2019, Washington a décrété des sanctions contre le gazoduc, contraignant la société suisse Allseas à arrêter ses travaux de pose de conduites.

Ils ont repris un an plus tard, en décembre 2020, lorsque le navire russe Fortuna a posé 2,6 kilomètres de tuyaux dans les eaux allemandes. Selon Nord Stream 2 AG, l’opérateur du projet, il reste encore à construire quelque 148 kilomètres de gazoduc -120 dans les eaux danoises et 28 dans les eaux allemandes- pour une longueur totale de 2.460 kilomètres.

La possibilité de faire achever les opérations par Fortuna d’ici au mois de mai a été concertée avec les autorités allemandes. À l’heure actuelle, la pose s’effectue dans les eaux danoises.

Dossier:
Construction du gazoduc Nord Stream 2 (148)

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
Tags:
Allemagne, Russie, Wintershall, Nord Stream
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook