Europe
URL courte
Par
10524
S'abonner

Le traitement conjoint par des anticorps monoclonaux -le bamlanivimab et l’etesevimab- pour les patients atteints de Covid-19 a été recommandé ce 5 mars par l’Agence européenne des médicaments. À deux conditions: le patient n’a pas besoin d'oxygène supplémentaire et il est susceptible de développer des complications graves.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a recommandé l'utilisation d'une combinaison d’anticorps monoclonaux -le bamlanivimab et l’etesevimab- pour soigner les patients avec un diagnostic confirmé de Covid-19 courant un risque élevé de complications graves mais qui n'ont pas besoin d'oxygène supplémentaire. 

«Le Comité des médicaments à usage humain auprès de l’Agence européenne des médicaments a terminé l'expertise de l'utilisation des anticorps monoclonaux bamlanivimab et etesevimab pour le traitement des patients avec le Covid-19. Cette analyse a été menée afin de fournir une opinion scientifique cohérente au niveau de l'Union européenne afin de soutenir les décisions nationales sur la possibilité d'utiliser les anticorps avant l'enregistrement officiel», indique le document de l’agence distribué ce vendredi 5 mars.

Le régulateur européen a précisé que l'étude a conclu que l'utilisation combinée des anticorps monoclonaux «réduit la charge virale», soit la quantité de virus se retrouvant dans le nez et la gorge.

Et les effets indésirables?

La plupart des effets indésirables rapportés étaient légers ou modérés. Toutefois, l’agence souligne que des réactions liées, y compris allergiques, sont probables et doivent être surveillées.

Les résultats ont également montré une diminution du nombre de consultations médicales postérieures. Dans le même temps, l’EMA a noté que la monothérapie avec le bamlanivimab était également une option de traitement «en dépit de son manque évident d’avantages».

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
Moscou prévient Prague des conséquences de l’expulsion de diplomates russes
Tags:
santé, vaccin, traitement, Europe, Covid-19, Agence européenne des médicaments (EMA)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook