Europe
URL courte
Par
9710
S'abonner

Huit enseignants d’une école espagnole se sont fait administrer six doses du vaccin de Pfizer contre le coronavirus, après d’autres cas de mauvais dosage de vaccins en Europe.

Six doses du vaccin de Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 ont été administrées le 4 juin dernier à huit enseignants de l'école espagnole Doña Rosa Fernández de Gelves, en Andalousie, suite à une erreur médicale, relate l'agence de presse Efe.

L'erreur a été commise dans l'unité mobile de vaccination située à San Juan de Aznalfarache, où les habitants de Gelves sont vaccinés. Les huit personnes ont reçu le contenu d'un flacon entier de six doses, note le Diario de Navarra. Une fois que le personnel a pris connaissance de l'erreur de dosage, les huit personnes ont été contactées et informées de la situation.

Tous les survaccinés sont retournés au travail ce lundi 7 juin puisqu’aucun d’entre eux n'a présenté de symptômes particulièrement inquiétants durant le week-end, a indiqué à Efe l'un des enseignants, Vicente Asensio. Une fois par jour, ils reçoivent un appel du Service de santé d’Andalousie pour s'enquérir de leur état, précisent les médias locaux.

Couacs dans la campagne de vaccination

De nombreuses erreurs ont été constatées depuis le début de la campagne de vaccination dans le monde.

Le 9 mai, une étudiante de 23 ans suivant un stage dans un hôpital de Toscane a reçu une injection non diluée du vaccin de Pfizer. La presse italienne a initialement fait état de six doses reçues par erreur, mais finalement il est question de quatre. Quelques jours plus tard, les médias ont annoncé que la jeune femme souffrait de déshydratation sévère.

En France, trois couacs de ce genre ont été signalés en avril. Environ 140 personnes ont reçu des injections d’eau salée au lieu du vaccin Pfizer dans des centres d’immunisation de la Marne et de Deauville, alors que 91 personnes ont été inoculées avec des doses insuffisantes du vaccin Pfizer à Saint-Céré, dans le Lot.

En décembre 2020, sept femmes et un homme, des employés d’une maison de retraite âgés de 38 à 54 ans, ont reçu cinq doses du vaccin de Pfizer en une fois. Quatre de ces personnes ont présenté de symptômes grippaux et ont été hospitalisées.

Cinq doses du vaccin de Pfizer ont aussi été administrées à une employée de l’hôpital de Marijampole, en Lituanie, et à un membre du personnel du Singapour National Eye Center (SNEC), respectivement en janvier et février derniers.

Or, selon les médias, certains virologues supposent que le surdosage peut mener à une absence d’anticorps et non à une surproduction, ce qui impliquerait une revaccination.

Lire aussi:

Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
«Vivre le naufrage»: Michel Onfray prédit le déclin de la société française
Tags:
Comirnaty, vaccin de Pfizer/BioNTech, erreur humaine, Covid-19, vaccination, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook