Faits divers
URL courte
Par
0 2312
S'abonner

Alors qu’il célébrait son anniversaire avec ses proches dans la nuit du 8 au 9 septembre à Drancy, un homme de 34 ans se serait tiré une balle dans le cou avec une arme à feu. Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un suicide accidentel bien que la version du meurtre ne soit pas «à 100% écartée».

Un homme de 34 ans se serait accidentellement tué avec une arme à feu dans son immeuble dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 septembre lors de sa soirée d’anniversaire en compagnie de quelques proches à Drancy (Seine-Saint-Denis), rapporte Le Parisien.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme se serait tiré une balle dans le cou en manipulant une arme à feu alors que six personnes (sa famille et des amis) dont un enfant en bas âge étaient présentes dans son appartement de la rue Fernand-Péna, au septième étage d'un immeuble de la cité Gaston-Roulaud.

Les proches «sous le choc»

Arrivés sur les lieux, les secours ont constaté la mort de la victime après de vaines tentatives de le ranimer. La police a placé en garde à vue cinq fêtards pour les interroger. Selon le quotidien se référant à une source proche de l'affaire, la police n’a pu poser de questions aux proches que le mercredi en cours de journée, car ils étaient «encore sous le choc le matin».

Bien que la version d’un suicide accidentel reste privilégiée, celle du meurtre n'est pas «à 100% écartée, mais reste peu plausible».

D’autres incidents dans la ville

Comme le note le quotidien, cet incident «n'a aucun lien» avec le déchaînement des faits de violence qui s’est produit à Drancy dans la nuit du 6 au 7 septembre. La police avait alors interpellé 32 personnes pour des dégradations, regroupements de personnes, rixes et détentions d’armes blanches.

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
arme à feu, suicide, Drancy, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook