Faits divers
URL courte
Par
7429
S'abonner

Un homosexuel albanais qui s'est vu refuser l'asile en France craint d’être renvoyé dans son pays natal et prie le préfet du Pas-de-Calais d’empêcher son rapatriement. Il affirme être persécuté du fait de son orientation sexuelle.

Un rappeur de 22 ans connu en Albanie et dont la demande d'asile en France a été rejetée risque d'être renvoyé dans son pays du jour au lendemain. Se trouvant au centre de rétention de Coquelles, près de Calais, il a lancé un cri d'alarme, relate France bleu.

Le jeune homme a quitté son pays en 2019 quand son homosexualité est devenue notoire. Selon ses dires, il a été persécuté et frappé, a même été poignardé et a passé plusieurs semaines dans le coma.

Il craint pour sa vie

Arrêté le 26 août à Calais, il se trouve dans le centre de rétention depuis plus d'un mois. Il a assuré à France bleu qu’il ne voulait pas gagner l'Angleterre et dit vouloir être en sécurité, en France ou ailleurs, mais surtout ne pas être renvoyé dans son pays.

«Comme je suis une personne publique en Albanie, les gens me connaissent, c'est d'autant plus risqué pour moi de rentrer dans mon pays. S'il vous plaît, ne me renvoyez pas en Albanie!», a-t-il supplié, affirmant recevoir de nombreux messages de gens menaçant de le tuer s’il revient.

L’artiste s’est adressé au préfet du Pas-de-Calais, le priant de ne pas le renvoyer vers Tirana. Son ultime recours possible est la Cour nationale du droit d'asile. Cependant, cette instance ne suspend pas la procédure d'expulsion, explique le média.

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
Pas-de-Calais, Albanie, persécutions, homosexualité
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook