Faits divers
URL courte
Par
202296
S'abonner

La star américaine Rihanna s’est excusée après qu’une chanson reprenant des paroles du prophète Mahomet a été diffusée lors de son défilé de mode Savage x Fenty. Elle a été accusée de blasphème. «Je trouve que limite j'ai envie de la tuer», a réagi la nouvelle chroniqueuse de Touche pas à mon poste, Meriem Debbagh.

Après avoir laissé diffuser une chanson reprenant des paroles du prophète Mahomet lors du défilé Savage x Fenty du 1er octobre, Rihanna a été accusée de blasphème.

Dans le morceau intitulé Doom, la DJ française Coucou Chloé a en effet utilisé un hadith, des paroles du prophète Mahomet. Ce remix a engendré une vague de critiques.

«Une énorme erreur»

Dans un message diffusé dans les stories sur Instagram, la star a présenté ses excuses:

«J’aimerais remercier la communauté musulmane pour avoir souligné une énorme erreur qui a été involontairement offensante lors de notre défilé Savage x Fenty. J’aimerais surtout vous présenter mes excuses pour cette erreur involontaire, bien qu'indélicate. Nous comprenons avoir fait du mal à un grand nombre de nos frères et sœurs musulmans, et cela me déçoit énormément.»

La chanteuse a souligné qu’elle ne jouait pas «avec l'irrespect envers Dieu ou toute religion, et ainsi l’utilisation de la chanson dans notre projet était complètement irresponsable!»

«À l’avenir, nous veillerons à ce que cela ne se reproduise plus jamais. Merci pour votre pardon et pour votre compréhension», a tenu à souligner Rihanna.

La DJ française a également présenté ses excuses sur les réseaux sociaux: «Je tiens à m’excuser sincèrement pour l’offense causée par les échantillons de voix utilisés dans ma chanson Doom. La chanson a été créée en utilisant des samples trouvés en ligne. À l’époque, je ne savais pas qu'ils utilisaient le texte d’un hadith islamique.»

«Je trouve que limite j'ai envie de la tuer»

Le remix a provoqué des réactions en France. La nouvelle chroniqueuse de Touche pas à mon poste, Meriem Debbagh, a pris position contre l'artiste barbadienne.

«Moi, je trouve que limite j'ai envie de la tuer, parce que ça ne se fait pas du tout. Déjà, son défilé c'est de la merde, son défilé est catastrophique (…)! En plus, elle sortait avec un prince saoudien avant, donc elle sait ce qu'elle a mis dans son show!», a-t-elle lancé.

Cyril Hanouna lui a répondu. «On ne peut pas dire ça ! (...) On ne peut pas dire qu'on a envie de la tuer. On parlait de liberté d'expression ces derniers jours et justement c'est une liberté d'expression de choisir la musique qu'on veut pour son défilé! Vous ne pouvez pas dire ça! (…) Après, on peut ne pas aimer et ne pas être d'accord!».

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
Prophète Mahomet, blasphème, défilé, Cyril Hanouna, Rihanna
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook