International
URL courte
Par
Attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo (18)
151983
S'abonner

Le père du jeune Pakistanais qui a blessé deux personnes devant les anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris a confié qu’il était «fier de son fils».

Interrogé par le Wall Street Journal, le père du suspect de l’attaque commise devant les anciens locaux de Charlie Hebdo s’est déclaré être «fier de son fils», car «ce qu’il a fait est bien».

«Nous sommes fiers de notre fils. Quoi qu’il ait fait, il l’a fait pour l’amour de notre prophète Mahomet […]. La dignité et le respect du prophète Mahomet ne sont pas négociables», a indiqué l’homme rencontré par le Wall Street Journal au Pakistan.

Le journal rapporte que le suspect pakistanais, qui a avoué avoir perpétré l’attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo le 25 septembre, dit avoir été inspiré par l’école théologique barelvie, qui attache une grande importance à la «lutte contre le blasphème».

Le père du suspect affirme lui aussi adhérer au mouvement barelvi, pourtant considéré comme non-violent dans sa grande majorité.

Caricatures de Mahomet

Au lendemain de l’attaque au hachoir qui a fait deux blessés devant les anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris, le principal suspect, un Pakistanais âgé de 18 ans, a «assumé son acte» en garde à vue devant les enquêteurs antiterroristes.

Pour expliquer son geste, le suspect a évoqué la récente republication des caricatures de Mahomet par l’hebdomadaire satirique.

Dossier:
Attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo (18)

Lire aussi:

La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
«Auteurs intellectuels» de l’attentat de Conflans: qui sont-ils?
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Tags:
attaque, blasphème, Pakistan, Charlie Hebdo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook