Faits divers
URL courte
Par
15219
S'abonner

Ce mercredi 7 octobre, le prix Nobel de chimie a été attribué à la Française Emmanuelle Charpentier et à l'Américaine Jennifer Doudna. Ce sont deux généticiennes qui ont développé des «ciseaux moléculaires» en mesure de modifier les gènes humains. Il s’agit d’une percée révolutionnaire.

Deux généticiennes, la Française Emmanuelle Charpentier et l'Américaine Jennifer Doudna, ont remporté ce mercredi le prix Nobel de chimie.

Comme l’a expliqué le jury à Stockholm en annonçant la récompense, elles l’ont obtenue pour «le développement d'une méthode d'édition des gènes» avec «un outil pour réécrire le code de la vie».

«Ciseaux moléculaires»

Les deux femmes et leurs collègues ont décrit en 2012 dans la revue Science un nouvel outil capable de simplifier la modification du génome. Le mécanisme s'appelle Crispr/Cas9 et est surnommé «ciseaux moléculaires».

«Cette technologie a eu un impact révolutionnaire sur les sciences naturelles, a contribué à de nouveaux traitements contre le cancer et pourrait transformer le rêve de traiter les maladies héréditaires», indique le communiqué du comité Nobel.

En outre, «l’utilisation du mécanisme Crispr/Cas9 a rendu possible l’apport de modifications dans le code génétique pendant quelques semaines».

Selon le président du Comité Nobel pour la chimie, Claes Gustafsson, «la grande force de cet instrument génétique se répercute sur nous tous».

Lire aussi:

Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Des policiers déjouent in extremis une embuscade qui leur a été tendue à Grenoble
Trump claque la porte d'une interview télévisée, dénonçant le ton des questions - vidéo
Tags:
chimie, prix Nobel, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook