Faits divers
URL courte
Par
332371
S'abonner

Une fête d’étudiants prévue en petit comité a tourné en «véritable catastrophe sanitaire» dans un appartement de Saint-Étienne où 150 personnes se sont rassemblées, rapporte France Bleu. Une enquête a été ouverte et le procureur de la République saisi.

Jeudi 1er octobre, une fête organisée dans un appartement par un étudiant d’une vingtaine d’années a fortement dégénéré à Saint-Étienne, relate France Bleu. Il avait invité une quinzaine de personnes pour célébrer l’anniversaire de son colocataire. Seulement, la soirée a fuité sur les réseaux sociaux et plus d’une centaine ont débarqué.

L’organisateur se voulait prudent vu la situation sanitaire: port du masque pour tous les invités, gel hydroalcoolique à disposition, distanciation. Il avait même «décidé de ne pas boire pour garder le contrôle de la situation», précise le procureur adjoint de Saint-Étienne. L’arrivée de dizaines d’intrus a chamboulé ses plans.

Des jeunes envahissent l’appartement, puis les escaliers et les parties communes du bâtiment, diffusent leur propre musique sur des enceintes. C’en est trop pour les voisins, qui ont appelé le 17. Lorsque la police intervient, plus de 150 individus se trouvaient là, dont une partie dans ce 60 mètres carrés. Une «véritable catastrophe en termes sanitaires», souligne le procureur adjoint.

Étudiants en recherche d’une soirée

La plupart des opportunistes ont pris la fuite à l’arrivée des forces de l’ordre. Les deux jeunes colocataires ont été entendus au commissariat mais ne seront pas poursuivis. «Il sera difficile de prouver une mise en danger d’autrui», admet le procureur adjoint, cité par Le Progrès. «Il a été dépassé par la situation. On ne peut lui reprocher aucun acte volontaire».

Selon les informations du journal local, la préfecture de Saint-Étienne a été informée d’une centaine de jeunes expulsés d’un ERP (établissement recevant du public), où se tenait une soirée interdite en raison du contexte sanitaire. Ces étudiants «se sont déportés dans un appartement de 60 mètres carrés», a indiqué la préfète Catherine Séguin.

Conséquence de ce rassemblement, le campus stéphanois de l’EM Lyon sera fermé pour 15 jours, l’école ayant confirmé «plusieurs cas de Covid-19 parmi les étudiants». Saint-Étienne est largement touchée par l’épidémie, en particulier les jeunes de 18-24 ans et les plus de 65 ans, informe Le Progrès. La métropole est menacée de passer en zone d’alerte maximale d’ici la fin de cette semaine.

Lire aussi:

Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Au Canada, «une professeur jetée en pâture à des militants agressifs» au nom de l’antiracisme
Tags:
étudiants, enquête, appartement, Saint-Étienne, soirée, situation sanitaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook