Faits divers
URL courte
Par
10726
S'abonner

Les forces de l’ordre ont arrêté le fils de la septuagénaire retrouvée morte dans son placard le 18 octobre après avoir été signalée disparue par ses proches. Le corps de la femme a été examiné par un médecin qui a constaté qu’environ 150 coups de couteau ont été portés.

Le 18 octobre, la police a interpellé le fils de la septuagénaire retrouvée morte le même jour dans un placard de son domicile à Toulouse alors qu’elle était recherchée depuis le 12.

La Dépêche du midi précise que plus d’une centaine de coups de couteau, peut-être plus de 150, ont été portés à la victime de 71 ans par son fils de 38 ans qui souffre de troubles psychiatriques.

Selon le quotidien, le premier médecin, qui a examiné le corps sur place, a estimé le nombre de plaies entre 120 et 150, en indiquant qu’il pourrait même y en avoir davantage.

«Il s’est déchaîné. Il y en a partout. C’est effrayant», a confié au média une source proche du dossier.

Toutefois, le nombre exact de coups pourra être chiffré par les légistes qui devront réaliser l’autopsie.

Un meurtre violent

Disparue le 12 octobre, la femme tuée et cachée dans son placard était recherchée par ses proches. Le 18 octobre, les forces de l’ordre ont trouvé son fils à l’intérieur du domicile de la septuagénaire, qui a alors reconnu les faits.

L’assaillant a été arrêté et placé en garde à vue.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Tags:
troubles psychiques, attaque au couteau, meurtre, Toulouse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook