Faits divers
URL courte
Par
10453
S'abonner

Une femme se trouve entre la vie et la mort après que son compagnon l’aurait brûlée dans la nuit du 10 au 11 novembre en pleine rue à Bully-les-Mines. Souffrant de graves brûlures sur l’ensemble du corps, elle a été plongée dans un coma artificiel. Le mis en cause nie les faits évoquant un acte accidentel.

Un homme de 33 ans est soupçonné d’avoir aspergé d’essence sa compagne du même âge avant de lui mettre le feu dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 novembre à Bully-les-Mines, près de Lens, rapporte Actu17.

Cette accusation a été faite par la victime avant qu’elle ne soit plongée dans un coma artificiel peu après sa prise en charge par les secours vers 1 heure du matin.

Souffrant de graves brûlures sur l’ensemble du corps, elle a été hospitalisée dans un état grave à Lille (Nord) au service des grands brûlés du CHU.

Un acte accidentel?

Quant à l’interpellé qui est déjà connu des services de police, il affirme qu’il s’agit d’un acte accidentel. Selon lui, la cause est une cigarette qu’il a allumé alors qu’ils étaient à bord d’une voiture, dans laquelle il y avait un bidon d’essence.

Chargé de l’enquête, le commissariat de Lens va tenter de déterminer les circonstances exactes du drame.

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Tags:
immolation, Pas-de-Calais, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook