Faits divers
URL courte
Par
12177
S'abonner

Un détenu qui avait pris la fuite lors d’une permission a finalement résolu de se rendre aux forces de l’ordre, terrassé par le froid. Il a été reconduit en prison.

La cavale d’un détenu a pris fin à cause du froid en Dordogne, rapporte Sud-Ouest. Le prisonnier, incarcéré au centre de détention de Mauzac, s’était évadé à l’occasion d’une permission de deux jours, au titre d’un projet de réinsertion professionnelle.

Il a bien pointé au commissariat de police durant son séjour hors de prison, mais n’a pas regagné l’établissement carcéral après expiration de son droit de sortie. Les gendarmes ont finalement reçu son appel le 24 décembre et l’ont retrouvé frigorifié à un arrêt de bus de Gironde, à 150 kilomètres de la prison.

Reconduit en prison

Le fugitif a été pris en charge par les forces de l’ordre, qui l’ont placé en garde à vue. Il a été reconduit au centre de détention de Mauzac le lendemain.

L’homme, âgé d’une quarantaine d’années, purge une peine jusqu’en 2024, mais la nature exacte de sa condamnation n’est pas connue. L’établissement de Mauzac-et-Grand-Castang renferme majoritairement des personnes coupables de crimes sexuels.

Le 21 décembre, un détenu dangereux s’était évadé de la maison centrale d’Arles (Bouches-du-Rhône), là aussi à l’occasion d’une permission de sortie. L’homme n'était ni menotté «ni escorté par des surveillants pénitentiaires», rapporte la Provence.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
Dordogne, froid, fugitif, évasion, prisonniers, prison
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook