Faits divers
URL courte
Par
2435
S'abonner

Des Bordelais ont découvert, ce lundi matin, que la statue de l’ancien maire Jacques Chaban-Delmas avait été habillée d'une robe pourpre et portait à la main un drapeau arc-en-ciel.

À Bordeaux, la statue de bronze de Jacques Chaban-Delmas, maire de Bordeaux pendant près d'un demi-siècle et Premier ministre de 1969 à 1972, a été découverte, ce lundi 1er mars, avec une robe pourpre et munie à la main d’un drapeau arc-en-ciel, emblème des LGBT+ (lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, queers, intersexes et asexuelles).

​Parmi d’autres symboles évoquant la féminité, des boucles d’oreilles et des traînées de peinture rouge au sol évoquant des menstruations. Ses ongles portaient du vernis violet, relate France 3.

La version de la mairie

Les services municipaux ont rapidement nettoyé ce monument inauguré en 2012.

L'action a été réalisée dans la nuit en face de la mairie. Contactée, celle-ci a indiqué ne pas avoir reçu de revendication.

«La statue se trouve sur la place Pey Berland, qui est depuis longtemps un symbole des manifestations, a expliqué la mairie à France 3. Même lorsque les revendications sont nationales et n'ont rien à voir avec la municipalité, les gens se rassemblent à cet endroit».

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Le variant sud-africain pourrait «traverser» le vaccin Pfizer, selon une étude israélienne
Tags:
LGBT, Bordeaux, statue
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook