Faits divers
URL courte
Par
331326
S'abonner

Un simple relevé d’empreintes a tourné à l’agression sexuelle à Rennes. Un homme a été condamné pour des gestes déplacés sur une policière.

Un homme de 24 ans a été condamné à deux mois de prison, pour avoir agressé une policière à Rennes, rapporte Ouest-France. Lors d’un relevé d’empreintes, le prévenu avait en effet caressé la poitrine de l’agent à deux reprises. Excédée, la fonctionnaire lui aurait alors asséné une claque.

L’accusé s’est défendu de toute mauvaise pensée, expliquant avoir seulement voulu «enlever un cheveu» sur la poitrine de la policière. Son avocate a plaidé la relaxe, arguant qu’il fallait «une intention pour caractériser l’agression sexuelle» mais la justice ne l’a pas suivi, relate Ouest-France.

«Je ne pouvais pas ne rien dire»

Le procureur réclamait pour sa part quatre mois de prison, s’appuyant notamment sur les images de la vidéosurveillance montrant la réaction de la policière, «qui s’est sentie agressée».

La justice a finalement tranché pour deux mois d’emprisonnement, obligeant l’agresseur à verser également 350 euros à sa victime. Celle-ci a précisé subir quotidiennement des comportement malvenus.

«Je suis confrontée à beaucoup de gestes déplacés, mais là je ne pouvais pas ne rien dire», a-t-elle déclaré, selon Ouest-France.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Tags:
police, rennes, agressions sexuelles
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook