Faits divers
URL courte
Par
103361
S'abonner

Des tirs de mortiers d’artifice en direction des forces de l’ordre se sont produits devant le lycée d’Alembert, bloqué suite à l’appel de l’Union nationale lycéenne qui exige que le baccalauréat soit entièrement validé en contrôle continu.

La tension est montée d’un cran ce lundi 3 mai à Aubervilliers devant le lycée d’Alembert, avec plusieurs tirs de mortiers d’artifice en direction des forces de l’ordre, comme en témoignent des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.

Les scènes se sont déroulées suite à l’appel de l’Union nationale lycéenne (UNL) à organiser des blocus pour demander que le baccalauréat soit entièrement validé en contrôle continu, et non avec des épreuves en présentiel en raison du Covid.

Les images montrent des tirs de mortiers d’artifice ainsi que des poubelles renversées au sol. Les lycéens ont repris les cours en présentiel, en demi-jauge, ce 3 mai, après quatre semaines de fermeture des établissements.

Appel de l’UNL

Fin avril, l’UNL a appelé les lycéens à «massivement bloquer leurs lycées et à prendre la rue, à partir du lundi 3 mai 2021 afin d’imposer nos voix face au ministère» pour réclamer le contrôle continu.

Le syndicat a notamment fait état d’une pétition en ligne demandant l’annulation des épreuves de fin d’année, qui avait récolté presque 200.000 signatures en moins d’une semaine.

L’UNL réclame l’instauration du contrôle continu pour la validation des épreuves de fin d’année pour les filières générales, technologiques, professionnelles, les BTS et les élèves du CNED, l’annulation du grand oral et des sessions de rattrapage accessibles aux lycéens qui n’auraient pas validé le baccalauréat par le contrôle continu.

Ce lundi, entre 100 et 200 lycées étaient bloqués par leurs élèves, selon les estimations respectives du Mouvement national lycéen (MNL) et de l’UNL.

Vers une session de rattrapage exceptionnelle

Le 29 avril, les ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ont exposé les modalités de la session de rattrapage exceptionnelle organisée en juillet prochain pour les candidats au BTS qui n’auraient pas eu leur diplôme.

La session comprendra ainsi deux épreuves orales: une interrogation portant sur les disciplines générales et une autre sur le domaine professionnel. Pour chaque interrogation, une note sera attribuée qui pourra remplacer la moyenne initiale du candidat lorsqu’elle en améliorera la valeur.

Lire aussi:

L’hôtel de ville de Nice arbore le drapeau israélien – photo
En continu: le Hamas bombarde Ashkelon «en réponse à l'agression continue des civils»
Double meurtre dans les Cévennes: la cache où le suspect s’est réfugié lors de sa fuite – photos
Tags:
France, Union nationale lycéenne (UNL)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook