Faits divers
URL courte
Par
6363109
S'abonner

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, une employée du Carrefour d’Annemasse, en Haute-Savoie, est victime de multiples insultes racistes de la part d’une cliente. Le groupe Carrefour a annoncé avoir porté plainte.

Quelques jours après la polémique du livreur insulté à Cergy, une nouvelle agression raciste a été filmée à Annemasse, en Haute-Savoie, à la frontière suisse. Dans une vidéo diffusée le vendredi 4 juin, une cliente insulte copieusement une employée de Carrefour de «sale négresse», «sale Noire» ou encore «sale cahba» (prostituée en arabe).

«Y’a que les Noirs pour faire ça. Tu vois les Africains comme toi, ça donne envie de les tuer», poursuit la jeune femme, accompagnée de ses deux enfants, dont l’un en bas âge.

Elle se défend également d’être «une voleuse», ce qui laisse penser que le conflit entre les deux femmes est parti de cette accusation.

Au lendemain de cette polémique, qui a particulièrement enflé sur Twitter avec de nombreux partages des hashtags #Annemasse et #Carrefour, le groupe Carrefour a exprimé son soutien envers l’employée et a annoncé son intention de porter plainte. Cette information a été confirmée le jour même par un porte-parole du groupe auprès du HuffPost.

L’employée «va bien» et est «bien entourée par ses collègues et par la direction», a assuré l’enseigne. Elle a également reçu un appel du patron de Carrefour France, Rami Baitiéh, lequel lui a également assuré son soutien.

«Je ne suis pas raciste du tout»

La cliente accusée de racisme contre les Noirs s’est défendue auprès de l’internaute qui a diffusé en premier la vidéo. Ce dernier a diffusé le message audio de celle-ci. Elle y assure «ne pas être raciste du tout», car elle est «de conviction musulmane, Africaine comme elle». «C’est elle qui m’a traitée de Maghrébine prostituée et de voleuse», affirme-t-elle.

Elle explique ensuite avoir eu «du mal à scanner» ses articles, mais insiste sur le fait qu’elle n’a rien volé. Elle conclut son message en assumant ses propos, lesquels s’adressaient «à elle, mais pas à la communauté black, ni maghrébine, ni africaine».

Agressions racistes

Des faits similaires s’étaient déroulés fin mai à Cergy, dans le Val-d’Oise, lors desquels un livreur Uber Eats a été physiquement agressé par un individu qui s’est présenté comme un Algérien. Lui et une habitante filmant la scène ont ensuite été la cible d’insultes à caractère raciste. Le suspect a été interpellé à Paris le 1er juin.

Mercredi 2 juin, l’avocat et président d’honneur de la Licra Alain Jakubowicz a indiqué sur BFM TV que le racisme intercommunautaire n’était pas un phénomène nouveau, avec un «racisme anti-Noirs archi-présent au Maghreb». Selon lui, le racisme en général «explose depuis des années», en particulier depuis l’épidémie, car «certaines personnes ont mal vécu le confinement».

Lire aussi:

Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Les Républicains en tête des régionales en France, devant le RN et la gauche, selon des estimations
Tags:
plainte, insulte, racisme, Haute-Savoie, Carrefour
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook