Faits divers
URL courte
Par
21633
S'abonner

Deux individus ont attaqué le commissariat de police d’Agen, lançant des projectiles sur les vitres. Lors de leur interpellation, un policier a été grièvement blessé, a appris Sputnik d’une source policière.

Un policier de 36 ans a été blessé au genou et au fémur ce dimanche 13 juin, à 5h30, à Agen lors de l’interpellation de deux individus de 19 ans ayant jeté des projectiles contre le commissariat, a annoncé la police du Lot-et-Garonne.

«Un équipage de deux policiers retrouvait les individus un peu plus loin, ces derniers se rebellaient et refusaient leur arrestation. Au cours de l'intervention, l'un des deux policiers âgé de 36 ans s'est retrouvé par terre avec l'un des auteurs et s'est mis à hurler de douleur souffrant au niveau de son genou. Il a été transporté en urgence à l'hôpital où a été diagnostiquée une double fracture du genou et du fémur», a indiqué la police sur Facebook.

Le policier blessé doit subir une intervention chirurgicale ce dimanche.

«Cet événement démontre une nouvelle fois les comportements irresponsables de certains et la difficulté du métier de policier au quotidien. Nous souhaitons beaucoup de courage à notre collègue meurtri, un prompt rétablissement et tout notre soutien à sa famille», note la police dans son communiqué.

«Des individus majeurs et alcoolisés»

Un représentant des forces de l’ordre avait précédemment annoncé à Sputnik que les assaillants étaient «deux individus majeurs et alcoolisés».

Selon l’interlocuteur de Sputnik, les agresseurs avaient dégradé des véhicules sur un parking voisin. Les projectiles lancés sur les vitres du commissariat étaient des rétroviseurs et essuie-glaces provenant de ces dégradations, précise le magazine Valeurs actuelles.

Les deux hommes ont été placés en garde à vue.

Ils enfreignent le couvre-feu et attaquent la police

L’attaque a eu lieu à Agen durant le couvre-feu qui s’étend actuellement de 21 heures à six heures du matin.

En avril, un individu de 19 ans a tenté d’échapper à la police, après avoir enfreint le couvre-feu à Compiègne, dans l’Oise. Alors qu’un policier tentait de l’interpeller, le fuyard lui a asséné plusieurs coups de poing au thorax. Il a finalement été placé en garde à vue et a ensuite été condamné à sept mois de prison, dont quatre avec sursis. L’homme s’est avéré connu des services de police. Une semaine avant son altercation avec l’agent, il avait été jugé pour trafic de drogue et refus d’obtempérer.

En février, deux policiers ont été passés à tabac par une vingtaine de personnes et blessés dans un camp de gens du voyage au Passage-d’Agen. Les policiers essayaient d’interpeller plusieurs suspects après avoir vu un véhicule roulant à grande vitesse à son bord pendant le couvre-feu. Deux personnes, un mineur et un adulte bien connus de la police, ont été interpellées et placées en garde à vue.

Lire aussi:

La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Des sportifs américains aux JO s’en prennent aux athlètes russes après des défaites
Une ministre traite Asselineau et Philippot de «losers», ces derniers s’insurgent
Tags:
Agen, Lot-et-Garonne, police, attaque, commissariat, projectiles
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook