Faits divers
URL courte
Par
3939
S'abonner

Dans la soirée du 2 juillet, une nouvelle fête sauvage avec plusieurs centaines de participants s’est déroulée dans les Yvelines et s’est terminée par une bagarre. Les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les groupes.

Les fêtes sauvages continuent d’écumer l’Hexagone ces dernières semaines. Une nouvelle soirée de type «Projet X» (selon le film de ce nom montrant une soirée qui dégénère) a eu lieu le 2 juillet sur la place du marché à Versailles, dans les Yvelines, réunissant plusieurs centaines de jeunes, rapporte Actu.

Cependant, la fête a rapidement dégénéré lorsqu’une altercation a éclaté entre deux bandes rivales, indique le média.

Les forces de l’ordre sont vite intervenues. Mais la police a réussi à disperser les fauteurs de troubles seulement quarante minutes après le début des tensions.

D’après Actu, la BAC a pu identifier deux adolescents de 15 et 17 ans auteurs de violences avec des barres de fer. Ils ont été reconnus par la vidéosurveillance de la ville avant d’être interpellés et placés en garde à vue.

Une série de «Projets X»

Ces scènes rappellent celles du 25 juin au même lieu. La situation s’y était dégradée après que les forces de l’ordre avaient pris un adolescent en flagrant délit de vol à l’arraché.

La soirée avait alors été marquée par des affrontements entre les fêtards et les fonctionnaires de police.

Сe même jour, une autre fête sauvage rassemblant environ 250 fêtards s’était déroulée à Vannes, dans le Morbihan.

Une série de ce genre de soirées en plein air a eu lieu dans la capitale française le 11 juin, quand des centaines d’individus se sont rassemblés sur l’esplanade des Invalides avant d’être dispersés par la police.

Le lendemain au soir, les forces de l’ordre étaient intervenues à nouveau au même endroit, plus d'une heure avant le couvre-feu, pour en disperser une deuxième.

Le soir même, les fonctionnaires étaient arrivés aux jardins des Tuileries pour une fête réunissant des centaines de personnes sans respect des gestes barrières. La BAC a été accueillie par des jets de projectiles et a utilisé en réponse des LBD et des gaz lacrymogènes. La police a également mis fin à un regroupement au niveau du square Tino Rossi.

Dans la nuit du 14 au 15 juin, le jardin des Tuileries est redevenu le lieu d’une soirée avec plusieurs centaines de participants bravant le couvre-feu avant d’être dispersés par la police. Aucune verbalisation n’a été faite.

Le 17 juin, plusieurs centaines de jeunes se sont réunis au bois de Boulogne pour fêter la fin du baccalauréat. Ils ont été évacués par la police dans le calme.

Une autre soirée «Projet X» a eu lieu le 18 juin sur l'esplanade des Invalides. Elle a été marquée par des agressions gratuites, des vols de téléphones, d’habits et des attouchements, relate Le Figaro en citant «plusieurs sources concordantes».

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
France, fête, émeutes, police, interpellation, Versailles, bagarre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook