Faits divers
URL courte
Par
71810
S'abonner

Vol à l’arrachée, jets de projectiles, gaz lacrymogènes… La soirée du 25 juin a été marquée par de nouveaux «Projet X» réunissant des centaines de personnes à Versailles et à Vannes. Les fêtes ont dégénéré en heurts entre les participants et la police qui a essuyé des jets de projectiles.

Après Paris touché ces dernières semaines par plusieurs rassemblements sauvages, une autre soirée Projet X (nommée d’après le film américain de 2012 mettant en scène une fête d’adolescents qui tourne mal) a eu lieu le 25 juin à Versailles, dans les Yvelines, rapporte France Bleu.

Cette fête sauvage organisée sur la place du marché avec des centaines de jeunes a vite dégénéré.

Le Parisien relate que vers 23h00 un adolescent de 16 ans a été pris en flagrant délit par la police en commettant un vol à l’arrachée, laquelle l’a interpellé.

C’est à ce moment que la situation s’est dégradée.

Les jets de projectiles ont commencé alors que les forces de l’ordre tentaient de disperser la foule.

De leur côté, les fonctionnaires ont répliqué avec des gaz lacrymogènes.

Le quotidien précise que quelques véhicules ont été dégradés et des poubelles renversées par des individus alors qu’ils prenaient la fuite.

Les forces de l’ordre ont arrêté et placé en garde à vue 11 fêtards de 16 à 21 ans. 

En cas de nouveau rassemblement, l’état-major policier a prévu une forte présence des forces de l’ordre.

Une nuit agitée à Vannes

Сe même jour, une autre soirée sauvage rassemblant environ 250 fêtards s’est déroulée à Vannes, dans le Morbihan, rapporte France Bleu.

La radio indique que la police a été la cible de jets de bouteilles.

Certains participants ont dégradé des voitures et des boutiques.

Les fonctionnaires ont interpellé un individu de 17 ans pour jet de projectiles sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Paris face aux festivités

Les soirées sauvages en plein air semblent devenir régulières dans l’Hexagone ces derniers semaines.

Une soirée Projet X avec des centaines de personnes en liesse s’est tenue sur l'esplanade des Invalides le 11 juin et a été dispersée par la police. Il n'y a eu ni interpellations ni blessés.

Le lendemain au soir, les forces de l’ordre sont intervenues à nouveau au même endroit, plus d'une heure avant le couvre-feu, pour en disperser une deuxième. Cette fois-ci, trois personnes ont été interpellées.

Le soir même, les fonctionnaires sont arrivés aux jardins des Tuileries pour une fête rassemblant des centaines d’individus sans respect des gestes barrières. La BAC a été accueillie par des jets de projectiles et a utilisé en réponse des LBD et des gaz lacrymogènes. Lors d’une bagarre entre plusieurs groupes, au moins une personne a été blessée et hospitalisée, selon lui. La police a également mis fin à un regroupement au niveau du square Tino Rossi.

Dans la nuit du 14 au 15 juin, le jardin des Tuileries est redevenu le lieu d’une soirée avec plusieurs centaines de participants bravant le couvre-feu. Des dizaines y dansaient sans masque. Ils ont à nouveau été dispersés par la police mais aucune verbalisation n’a été faite.

Le 17 juin, plusieurs centaines de jeunes se sont réunis au bois de Boulogne pour fêter la fin du bac. Ils ont été évacués par la police dans le calme.

Une autre soirée Projet X a eu lieu le 18 juin sur l'esplanade des Invalides. Elle a été marquée par des agressions gratuites, des vols de téléphones, d’habits et des attouchements, relate Le Figaro en citant «plusieurs sources concordantes».

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Tags:
France, fête, dégradation, police, émeutes, gaz lacrymogènes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook