Ecoutez Radio Sputnik
    France: plus de 900 voitures endommagées ou brûlées dans la nuit du Nouvel An

    France: plus de 900 voitures endommagées ou brûlées dans la nuit du Nouvel An

    © AFP 2019 ALAIN JOCARD
    France
    URL courte
    33548
    S'abonner

    Alors que le nombre des véhicules vandalisés augmente considérablement d’année en année, le ministère français de l’Intérieur fait l’objet de critiques pour avoir tenté de dissimulé les données exactes.

    Selon les statistiques réelles, plus de 900 voitures ont été brûlées ou endommagées en France dans la nuit du Nouvel An, lit-on dans le Parisien.

    Et ceci, malgré les 100 000 policiers, gendarmes, militaires, sapeurs-pompiers, policiers municipaux et membres d'associations de protection civile qui veillaient au bien-être des citoyens pendant que la plupart des Français faisaient la fête.

    Les premiers bilans diffusés dimanche faisaient état de 650 voitures vandalisées.

    Ainsi, selon le ministère de l'Intérieur, le nombre de voitures brûlées en France dans la nuit du 31 décembre a fortement augmenté, passant de 804 l'an dernier à 945. Il s’agit ici de chiffres concernant des incidents survenus entre 18 heures le 31 décembre et 6 heures le 1er janvier.

    Ces données ont été fournies par le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, qui parle en effet de « 945 voitures brûlées ou endommagées », soit une hausse de 17,5 % par rapport à l’année dernière.

    Au total, au cours de la nuit du 31 décembre au 1er janvier, plus de 450 personnes ont été́ interpellées, parmi lesquelles quelque 300 ont été placées en garde à vue.

    Lundi matin, le Front National n'a pas manqué d'égratigner le nouveau ministre de l'Intérieur, en lui reprochant d'avoir dressé «un bilan sécuritaire extrêmement flou» de la nuit de la Saint-Sylvestre. Pour qualifier le problème des voitures brûlées de «phénomène contenu», Bruno Le Roux n'avait dévoilé dimanche que les chiffres des «mises à feu directes», en hausse de 8%. Des données qui donnent une image très incomplète du nombre total de véhicules incendiés. Car lorsqu’une voiture prend feu, il est très fréquent que l'incendie se propage aux véhicules situés à proximité, indique le journal.

    La décision de communiquer les chiffres de l'ensemble des véhicules brûlés remonte pourtant à 2013. Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, avait alors choisi de rompre avec le silence de ses prédécesseurs, Claude Guéant et Brice Hortefeux, qui souhaitaient ne pas alimenter des «concours» de voitures incendiées entre quartiers ou localités.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La France déploie 90.000 policiers et soldats pour le Nouvel An
    La France plonge dans la mer du Nord pour le Nouvel An
    Tags:
    émeutes, automobile, ministère français de l'Intérieur, Bruno Le Roux, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik