Ecoutez Radio Sputnik
    Mohammed ben Salmane

    Mohammed ben Salmane en France: Macron abordera-t-il les questions les plus épineuses?

    © AFP 2018 Alain Jocard
    France
    URL courte
    31219

    Le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane est attendu en France lundi prochain. Son déplacement est susceptible de marquer le début d’«nouveau partenariat stratégique franco-saoudien». Néanmoins, il pourrait être assombri par la situation au Yémen où l’Arabie Saoudite continue sa lutte contre les houthis.

    La visite officielle du prince héritier Mohammed ben Salmane lors de laquelle il entend rencontrer le Président français afin de nouer un «nouveau partenariat stratégique franco-saoudien» aura lieu du 9 au 10 avril, a fait savoir l' Élysée.

    «Nous souhaitons une nouvelle coopération, moins axée sur des contrats ponctuels et davantage sur des investissements d'avenir, notamment dans le numérique et les énergies renouvelables, avec une vision commune», a précisé la présidence française.

    Ce déplacement aura lieu sur fond d'escalade de la guerre civile au Yémen où depuis 2015 la coalition dirigée par l'Arabie Saoudite combat les houthis soutenus par l'Iran. Le 25 mars, l'Arabie saoudite a essuyé une nouvelle attaque balistique de la part des rebelles yéménites. Selon un responsable militaire de l'armée du Yémen alliée du mouvement rebelle, les missiles yéménites ont tous atteint leurs objectifs avec précision, sans que les défenses anti-aériennes saoudiennes ne réussissent à les intercepter.

    À l'approche de la visite de Mohammed ben Salmane, les groupes prônant la protection des droits de l'homme ont appelé Emmanuel Macron à exhorter Riyad à arrêter les bombardements au Yémen et à lever le blocus imposé au pays qui, selon eux, aurait des conséquences extrêmement graves pour la population civile.

    Selon le journal britannique The Daily Mail, la France qui est un fournisseur majeur d'armes à l'Arabie Saoudite est accusée de ne pas déployer assez d'efforts afin de garantir que ses armes ne sont pas utilisées lors des campagnes militaires saoudiennes.

    «Emmanuel Macron devrait placer le Yémen au coeur de ses discussions avec (le prince héritier saoudien) Mohammed ben Salmane», attendu en France la semaine prochaine, ont appelé mercredi dix ONG humanitaires et de défense des droits de l'homme.

    La France a une nouvelle fois opposé une fin de non-recevoir jeudi aux demandes de plusieurs ONG qui réclament une suspension de ses ventes et livraisons d'armes à l'Arabie saoudite en raison de son rôle dans le conflit au Yémen, assurant que ces contrats faisaient l'objet d'un contrôle très strict.

    Lire aussi:

    Quelles questions stratégiques amèneront Macron en Arabie saoudite en fin d’année?
    Yémen: les ventes d'armes françaises à Riyad sous le feu des critiques
    Voici le «défi» à relever par le prince héritier saoudien lors de ses voyages à l’étranger
    Tags:
    armes conventionnelles, visite, Elysée, Emmanuel Macron, Arabie Saoudite, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik