Ecoutez Radio Sputnik
    Incendies dans le sud de la France

    Désoxygénation, sécheresse, fonte des glaces: 700 scientifiques lancent un cri de détresse

    © AFP 2018 BERTRAND LANGLOIS
    France
    URL courte
    13416

    Une succession de catastrophes écologiques survenues au cours de ces derniers mois ont poussé des scientifiques français à se mobiliser et lancer un cri de détresse face à l’urgence climatique, appelant le gouvernement à passer des paroles aux actes afin de protéger durablement notre planète.

    700 scientifiques français se sont mobilisés à la veille de la marche pour le climat en France pour rappeler l'urgence d'agir face à une succession de catastrophes écologiques qui ont secoué le monde au cours de ces derniers mois. Dans une tribune, publiée le vendredi 7 septembre dans Libération, ils se sont adressés au gouvernement français, insistant sur la nécessité de passer de la parole aux actes.

    «Nous sommes d'ores et déjà pleinement entrés dans le "futur climatique"», ont-il annoncé, lançant un véritable SOS face à «l'urgence climatique».

    «Hausse des températures moyennes et récurrence des chaleurs extrêmes, y compris dans le nord de notre hémisphère tout cet été, fonte des glaciers et de la banquise, sécheresses, modification de l'aire de distribution de certains animaux et espèces végétales, destruction d'écosystèmes rares et précieux, hausse du niveau de la mer, désoxygénation et acidification des océans, etc.: les manifestations concrètes du changement climatique ne cessent de s'accumuler», soulignent-ils.

    Compte tenu de cette situation alarmante, il est grand temps d'agir car «les discours sont insuffisants», s'alarment les scientifiques.

    «Il est tout aussi crucial qu'urgent de sortir du champ de l'incantatoire et de traduire concrètement ces discours en choix politiques forts et clairs au service d'une transformation sociétale profonde», insistent-ils.

    Pour leur part, «cette transformation, si elle est ambitieuse et représente un chemin bien différent de celui que nous suivons, n'est pas une utopie».

    «Seuls des changements immédiats et des engagements de court terme, dans le cadre d'objectifs clairs et ambitieux à horizon 2030, peuvent nous permettre de relever le défi climatique», résument-ils en soulignant que le «long terme dépend de décisions de court terme, lesquelles permettront aux générations futures de ne pas devoir se résigner au pire».

    Lire aussi:

    Doit-on craindre sous peu une catastrophe climatique en Arctique?
    Requins blancs au Canada, manque de sommeil: qu’attendre du réchauffement climatique?
    Pourquoi le temps était si mauvais cette semaine dans le monde entier
    Tags:
    chercheurs, science, danger, climat, sécheresse, incendie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik