Ecoutez Radio Sputnik
    Laurent Wauquiez

    Gilets jaunes: «la loi sur les casseurs, ça n'a pas marché», estime Wauquiez

    © AFP 2019 Joel Saget
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (126)
    695

    Le président du parti Les Républicains (LR), Laurent Wauquiez, a affirmé sur le plateau de BFM TV que c'est le gouvernement qui portait «la responsabilité de ce qu'il s'est passé» lors des manifestations des Gilets jaunes le 13 avril.

    La loi anticasseurs, en vigueur pour la première fois le 13 avril dernier lors des manifestations de Gilets jaunes, «n'a pas marché», a affirmé Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains (LR), devant les caméras de BFM TV.

    «On est juste au 22e week-end [de mobilisation des Gilets jaunes, ndlr] et vous avez à nouveau ces images de casseurs, de gens qui détruisent du mobilier urbain, qui brûlent des voitures et qui s'attaquent aux forces de l'ordre», a-t-il indiqué.

    Selon lui, il s'agit d'un «échec majeur de l'autorité».

    Le gouvernement «n'a pas pris la mesure assez tôt, il porte une responsabilité dans ce qu'il s'est passé», a accusé le patron de LR, évoquant les manifestations du 13 avril.

    Constatant que «la loi sur les casseurs, ça n'a pas marché», il a évoqué les raisons de cet échec.

    «Pourquoi? Parce qu'elle a été vidée de sa substance par la censure du Conseil constitutionnel […]. Le Président de la République lui-même [a] affaibli la loi en la déférant au Conseil constitutionnel», a souligné Laurent Wauquiez.

    La loi anticasseurs, portée par le gouvernement sur fond de crise des Gilets jaunes et définitivement adoptée par le Parlement en mars, a été promulguée par Emmanuel Macron et publiée au Journal officiel le 11 avril.

    Le ministère de l'Intérieur a annoncé une mobilisation en hausse lors de l'acte 22 avec 31.000 participants à travers le pays, ces chiffres officiels nettement surpassés par ceux du syndicat Policiers en colère (90.000 Gilets jaunes) et par les 80.504 manifestants recensés par Le nombre Jaune.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (126)

    Lire aussi:

    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Un attentat suicide dans un mariage fait 63 morts et 182 blessés à Kaboul
    Tags:
    loi anticasseurs, gilets jaunes, responsabilité, échec, gouvernement, Conseil Constitutionnel, Les Républicains (LR), ministère français de l'Intérieur, Laurent Wauquiez, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik