Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    Un bar saccagé et des policiers caillassés à Manosque après la victoire de l’Algérie en quart de finale

    © Sputnik . Alexei Filippov
    France
    URL courte
    10342
    S'abonner

    Des supporters, exaltés par la victoire de l’Algérie en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN), ont commis des débordements à Manosque. Quatre policiers, venus sur place, ont reçu des projectiles.

    Plusieurs dizaines de supporters se sont réunis jeudi 11 juillet, vers 21h30, à Manosque, dans les Alpes-de-Haute-Provence, dans un bar près de la Porte de la Saunerie, pour fêter la victoire de l’Algérie en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN).

    Cependant, la situation s’est détériorée lorsque plusieurs d’entre eux y ont causé des dégradations, rapporte La Provence.

    La police dépêchée sur place

    Une patrouille de police du commissariat local, alertée par des témoins, est arrivée sur les lieux. Les quatre policiers ont reçu une pluie de projectiles, composée de pierres et d’objets divers.

    Toutefois, il n’y a pas eu de blessés. En outre, la police n’a pu procéder à aucune interpellation.

    Une enquête a été ouverte et confiée à la Sûreté urbaine du commissariat de Manosque.

    Dégradations et incidents à travers la France après la victoire de l’Algérie

    Il est à noter que les Champs-Élysées ont été le théâtre d'importantes tensions lors des festivités d’après-match qui ont rassemblé plusieurs milliers de personnes, après que la sélection algérienne a éliminé celle de la Côte d'Ivoire en Coupe d’Afrique des nations, jeudi 11 juillet. Christophe Castaner a qualifié ces «dégradations et incidents» d’«inacceptables» et a salué le travail des forces de l’ordre.

    Au total, 74 personnes ont été interpellées dans toute la France et 73 placées en garde à vue, a indiqué vendredi 12 juillet le ministère de l'Intérieur. Des milliers de personnes étaient en effet descendues dans les rues, notamment à Paris, Marseille, Lyon, pour fêter la qualification de l'Algérie en demi-finale, rappelle l’AFP.

    Lire aussi:

    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    «L’armée française n’est pas venue au Niger par hasard!» – ministre d’État nigérien
    Des terroristes de Daech arrêtés à Moscou par les forces spéciales russes - vidéo
    Tags:
    match, supporter, Christophe Castaner, émeutes, France, Coupe d'Afrique des Nations de football 2019, football
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik