Ecoutez Radio Sputnik
    Lyon

    Des hôtels lyonnais harcelés sur Internet par des chauffeurs de taxis?

    CC0 / DavalB
    France
    URL courte
    259
    S'abonner

    Plusieurs hôtels de Lyon ont été confrontés à une avalanche d’évaluations diffamatoires postées sur TripAdvisor et Google, relate Le Parisien. Selon l’enquête menée par un hôtelier, les responsables en sont des chauffeurs de taxis, reprochant aux établissements en question de privilégier les VTC dans les commandes de courses.

    Les profils de certains hôtels lyonnais sur Google et TripAdvisor sont saturés de commentaires négatifs et séditieux depuis quelques jours, affirme Le Parisien. L’enquête menée par les hôteliers a mis au jour que cette vague de messages haineux est due à la concurrence entre taxis et VTC, est-il indiqué dans l’article.

    Des défauts réels ou imaginaires ont été pointés du doigt dans certaines évaluations:

    «Hôtel catastrophique qui ne vaut pas plus de 30 €. Petit-déjeuner médiocre. Chambre qui sent le cigare».

    Ces commentaires visent à dissuader les clients potentiels, comme celui-ci: «Réception malpolie. Chambre qui sent mauvais. Fuyez, ne réservez pas là-bas».

    L’évaluation suivante s’inscrit dans le contexte évoqué:

    «Cet hôtel ne devrait même pas avoir une étoile. Il ne sait pas faire la différence entre un taxi et un VTC».

    Le propriétaire d’un hôtel situé en centre-ville se plaint que la note de son établissement soit «passée brutalement de 4,5 à 3,2», toujours d’après Le Parisien.

    Une «demande» de ne pas faire appel aux VTC

    D’après l’enquête lancée par ce chef d’établissement, d’autres hôteliers ont également été touchés par ces messages négatifs. Leurs auteurs sont une centaine de chauffeurs appartenant à la Fédération des taxis indépendants. Le président de l’Umih (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) considère qu’il s’agit d’une injustice:

    «Ils [ces chauffeurs de taxis, ndlr] demandent aux hôtels de ne pas faire appel aux VTC. Il nous arrive effectivement de faire appel à des VTC, mais ils représentent moins de 5% des courses que nous commandons!». «C'est une pratique proprement scandaleuse, c'est du racket», conclut-il.

    «C’est une façon de répondre» à ces hôtels

    De l’autre côté de la barrière, un représentant de l’organisation de chauffeurs de taxis susmentionnée, Mourad Ben Driss, explique au quotidien les actions réalisées par ses collègues:

    «C'est une façon de répondre aux réceptionnistes d'hôtel qui commandent des VTC à la place de taxis et se prennent une grosse commission au passage. Ils ont sous-estimé notre capacité de nuisance sur Internet. C'est l'arme du désespoir. Et on est prêts à recommencer s'ils continuent à détourner nos clients».

    Le parquet a ouvert une enquête à la suite du dépôt de plusieurs plaintes. Informés de cette affaire, TripAdvisor et Google ont supprimé les commentaires diffamatoires.

    Tags:
    commentaires, TripAdvisor, Google, harcèlement, voiture de transport avec chauffeur (VTC), taxi, conducteur, enquête, victimes, hôtel, hôtellerie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik