Ecoutez Radio Sputnik
    Marseille (image d'illustration)

    Une fusillade éclate à Marseille, un adolescent tué par balles

    CC0 / Samueles
    France
    URL courte
    101728
    S'abonner

    Au cours d’une fusillade à Marseille, un adolescent de 17 ans a été mortellement blessé, indique le site d’information Actu17. L’incident s’est passé ce 4 août dans la soirée. Les policiers privilégient la piste d’un règlement de comptes.

    Des coups de feu ont retenti ce 4 août dans le 15e arrondissement de la cité phocéenne, rapporte le site d’information Actu17. Un adolescent âgé de 17 ans a été blessé lors de la fusillade et s’est écroulé au sol à la suite de ses blessures. Le jeune homme, qui a été pris en charge dans un état critique, est décédé des suites de ses blessures, est-il précisé.

    L’incident a eu lieu vers 20h40 dans le quartier des Crottes, à hauteur de la rue Edgar Quinet. Au moment de l’intervention des policiers, les assaillants encagoulés se cachaient dans un véhicule, d’après les informations recueillies par le média. Ce dernier a annoncé que les forces de l’ordre ont ouvert le feu sur les tireurs.

    L’ordre de laisser brûler la voiture

    Plus tard, la voiture des malfaiteurs, une Renault Mégane, a été retrouvée brûlée près du parc Bellevue. Bien que les marins pompiers soient arrivés pour éteindre le feu, deux individus leur ont ordonné de quitter les lieux sans intervenir, est-il précisé.

    À l’heure actuelle, les policiers supposent que le drame survenu a consisté en un règlement de comptes, a indiqué Actu17.

    Un autre adolescent blessé

    Au mois d’avril, un autre adolescent, âgé de 16 ans, avait été grièvement blessé par arme à feu, également à Marseille, avait rapporté Le Parisien. Une source policière avait alors supposé qu’il s’agissait d’un règlement de comptes. Les faits s’étaient déroulés dans le quartier des Arnavaux.

    Tags:
    coups de feu, arme à feu, fusillade, véhicule, police, blessés, adolescents, France, Marseille
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik