France
URL courte
13363
S'abonner

Après la disparition de sa fille âgée de 13 ans dans les Yvelines, un père poste une vidéo sur les réseaux sociaux, l’appelant à revenir et lui promettant de «tout pardonner». Les images sont suivies d’un appel à témoins. Ce geste peut être qualifié de fugue, selon un pédopsychiatre interrogé par NRJ12.

Le père d’une adolescente âgée de 13 ans, disparue dans les Yvelines, a mis en ligne une vidéo appelant sa fille à rentrer à la maison. «Reviens, je t’en prie, tu es notre lumière», s’adresse-t-il à elle pour conclure: «On peut tout pardonner, tout ce qu’on veut c’est te revoir».

​Domiciliée à La Queue-lès-Yvelines, Roxanne a quitté sa maison sans argent ni portable, le 4 septembre. Son père la prévient dans la vidéo qu’il peut lui «arriver n’importe quoi» et lui demande de faire attention à elle.

L’appel à témoins a été posté sur les réseaux sociaux par la gendarmerie des Yvelines. Le jour de sa disparition, la jeune fille, de corpulence élancée, était vêtue d’un jean et d’un sweat à capuche de couleur noire, ainsi que de baskets blanches de marque Ellesse.

Dans la vidéo, le père de Roxanne affirme: «on a très peur» pour elle. Il lui fait une déclaration d’amour en précisant que sa fille est «au centre de [leur] famille.

Il peut s’agir d’une fugue

Cet acte commis par la jeune fille peut être qualifié de «fugue», provoquée par une dispute entre l’adolescente et ses parents, a indiqué le pédopsychiatre Stéphane Clerget, interrogé sur ce sujet dans une émission «Crimes et faits divers» sur NRJ12.

«C’est vrai que lancer un appel est aussi un bon moyen, finalement, d’abord, pour informer d’éventuels témoins, mais aussi pour, s’il s’agit effectivement d’une fugue, pour offrir à l’adolescent la possibilité de revenir, si jamais l’adolescent a eu une dispute avec les parents, qui pourrait expliquer la fugue», a-t-il précisé.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Tags:
gendarmerie, dispute, adolescents, réseaux sociaux, disparition, témoins, Yvelines, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook