Ecoutez Radio Sputnik
    Alexandre Benalla

    La plainte pour escroquerie de LREM contre Benalla a été classée sans suite

    © AFP 2019 JACQUES DEMARTHON
    France
    URL courte
    17238
    S'abonner

    Ouverte le 30 janvier 2019, l’enquête préliminaire en lien avec la plainte déposée par LREM contre Alexandre Benalla pour escroquerie a été classée sans suite. Le parquet de Paris a rendu son verdict le 19 août, l’information n’ayant été rendue publique par L’Express que le 17 septembre.

    L’infraction ayant conduit à une enquête préliminaire pour escroquerie, faux et usage de faux suite à une plainte déposée par LREM contre Alexandre Benalla, a été qualifiée d’«insuffisamment caractérisée» par le parquet de Paris, lequel a classé sans suite ce dossier le 18 août.

    La décision judiciaire a été annoncée le 18 août, six mois et demi après l’ouverture de l’enquête, mais est passée inaperçue, selon L’Express qui a révélé cette information le 17 septembre.

    L’ancien chargé de mission à l’Élysée était soupçonné d’avoir fait une fausse facture pour pouvoir se faire rembourser l'achat d'une arme de poing stockée au quartier général d'En Marche!. Les investigations confiées à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) n’ont cependant pas pu le démontrer.

    Alexandre Benalla fait toujours l’objet de quatre autres enquêtes préliminaires et de deux informations judiciaires.

    Affaire Alexandre Benalla

    Le 18 juillet 2018, Le Monde a annoncé qu'Alexandre Benalla, alors chargé de mission à l’Élysée, avait frappé un couple durant une manifestation ayant eu lieu le 1er mai sur la place de la Contrescarpe, à Paris. Le quotidien français a identifié ce collaborateur d’Emmanuel Macron sur une vidéo.

    Le 20 juillet, le licenciement de Benalla a été annoncé. Le 24 juillet, le Président français a affirmé, devant des membres du gouvernement et des députés de La République en marche, que les faits qui s'étaient produits le 1er mai étaient une «trahison» et que le seul responsable de la situation était lui-même.

    Ainsi, depuis le mois de juillet 2018, l’affaire Benalla, avec ses multiples rebondissements, a provoqué l'ouverture de sept procédures judiciaires.

    Lire aussi:

    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    «L’armée française n’est pas venue au Niger par hasard!» – ministre d’État nigérien
    Des terroristes de Daech arrêtés à Moscou par les forces spéciales russes - vidéo
    Tags:
    escroquerie, Parquet de Paris, Paris, Alexandre Benalla
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik