Ecoutez Radio Sputnik
    un chien guide, image d'illustration

    Un non-voyant et son chien interdits d’entrée dans une brasserie à Martigues, la chaîne s’excuse

    © CC BY-SA 2.0 / smerikal / Guide dog puppy Jippu
    France
    URL courte
    3328
    S'abonner

    Un non-voyant a eu la mauvaise surprise de se voir refuser l’accès à une brasserie alors qu’il s’y rendait avec son chien guide et un ami. Le propriétaire de l’établissement a en effet eu peur que l'animal ne salisse la moquette neuve.

    Un non-voyant a décidé de quitter une brasserie située à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône, à cause de la présence non désirée de son chien guide, annonce France Bleu.

    Selon la radio, le non-voyant et son chien, accompagnés d’un ami, étaient venus pour déjeuner au restaurant Au Bureau de la Zac de Figuerolles et se sont installés en terrasse. Ayant compris qu’il faisait très chaud pour le chien, les deux hommes ont alors décidé de se mettre à l'intérieur. 

    La serveuse a alors essayé de leur expliquer que l’animal n'était pas le bienvenu dans l'établissement. Elle a appelé le manager, lequel leur a expliqué qu’il ne pouvait pas entrer à cause de la moquette neuve.

    Le gérant leur a proposé une table à l'écart, près des toilettes, à un endroit où il n'y avait pas de moquette. Les deux hommes ont néanmoins décidé de quitter l'établissement et d'avertir le commissariat de police.

    Une procédure étant actuellement en cours devant le tribunal de grande instance d'Aix-en-Provence, la direction de la chaîne Au Bureau a condamné «fermement les faits qui se sont déroulés dans l’établissement de Martigues» et a présenté ses excuses sur les réseaux sociaux.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Incident en coulisses de Miss France: une candidate évacuée de la scène en larmes
    Tags:
    chiens, Non-voyants, restaurant, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik