Ecoutez Radio Sputnik
    Paris

    Un homme de 19 ans se fait poignarder à Paris lors d’une visite chez une prostituée

    CC0 / Walkerssk
    France
    URL courte
    131460
    S'abonner

    Lors d’une bagarre qui a éclaté dans un appartement parisien entre plusieurs personnes dont certaines sont venues pour rencontrer une prostituée, un homme de 19 ans a été poignardé à mort, indique Le Parisien.

    Un drame est survenu dans la nuit du 12 au 13 octobre dans le XIXe arrondissement de Paris, lorsqu’un homme âgé de 19 ans est mort des suites de ses blessures après avoir été poignardé par des inconnus, relate Le Parisien.

    Un rendez-vous avec une prostituée

    Selon les témoignages de trois amis de la victime recueillis par les policiers, ils sont tous arrivés au 9 rue Dampierre peu avant la tragédie, pour rendre visite à une travailleuse du sexe qui était au premier étage de l’immeuble, a indiqué une source proche de l’affaire citée par le quotidien.

    Pour des raisons inconnues, une rixe a éclaté entre ces derniers et trois personnes présentes dans l’appartement en question. «La victime a reçu un coup de couteau dans le dos et l’un de ses amis a été touché à la main», a indiqué la même source. Le malfaiteur présumé serait un homme tatoué.

    Alertés pour secourir la personne blessée, les pompiers et les policiers sont arrivés sur les lieux. Malgré les efforts des secouristes qui ont fait un massage cardiaque au jeune homme inconscient, il est décédé à 1h20 du matin.

    Ses amis placés en garde à vue

    L’appartement était vide au moment de l’arrivée des forces de l’ordre. Selon les premiers témoignages, les occupants du logement ont pris la fuite, souligne Le Parisien. Une enquête a été ouverte et confiée au deuxième district de la police judiciaire parisienne. Les amis du jeune homme tué ont été placés en garde à vue afin que la police puisse établir leur rôle et les circonstances du meurtre.

    Tags:
    police, enquête, morts, décès, victimes, Paris, prostitution, bagarre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik