Ecoutez Radio Sputnik
    La Réunion, France

    Crise requin: Macron compte rouvrir les eaux de La Réunion à la baignade

    CC BY 2.0 / Bernard -- ET / Manapany, La Réunion, France
    France
    URL courte
    21623
    S'abonner

    Emmanuel Macron, en déplacement à La Réunion, a souhaité que ce territoire français rouvre ses eaux à la baignade et aux activités nautiques «d'ici 2022» en réglant la crise requin qui frappe l’île depuis 2011.

    Les eaux de La Réunion devraient être rouvertes au surf et à la baignade d’ici 2022, mais seulement après qu’on aura protégé les endroits réservés à ces usages contre les attaques de requins plus fréquentes depuis 2011, a déclaré jeudi 24 octobre le Président Emmanuel Macron, en déplacement à La Réunion, dans une interview à la radio et chaîne de télévision Réunion la 1ère:

    «Je sais tout le traumatisme qu’il y a eu […]. On ne peut pas laisser les gens à faire du surf et à se baigner quand il y a ce risque. Mais les choses sont en train de s’améliorer. Je souhaite que d'ici à 2022, on les ait totalement améliorées pour pouvoir rouvrir à la baignade et au surf. Je ne veux pas simplement vous dire "on rouvre" en prenant des risques. Je veux être sûr que ces risques sont levés».

    La baignade et toutes les activités nautiques hors lagon sont interdites à la Réunion par arrêté préfectoral depuis le 26 juillet 2013. Mais plusieurs attaques de requins ont eu lieu, et la moitié de ces attaques concernent des surfeurs et des bodyboarders, rappelle l’agence France-Presse (AFP). Le 9 mai, un surfeur confirmé de 28 ans est mort après avoir été pris pour cible par un requin au large de Saint-Leu. Après cette attaque, la 24e depuis le début de la «crise requin» en 2011 et la 11e mortelle, une opération de capture a été autorisée et un requin bouledogue de 2,3 mètres a été prélevé au large de Saint-Leu.

    Selon le chef de l’État, il faut «s'autoriser dans quelques cas à faire des prélèvements» et il ne s’agit forcément pas d’autoriser la pêche au requin. À l’heure actuelle, consommer de la chair de requin est interdit parce qu’on suppose que ce poisson est porteur de ciguatoxine, qui provoque la ciguatera.

    «Ce sont les mêmes problèmes de la biodiversité et les mêmes contraintes. Les prélèvements n’ont pas forcément besoin d’être des prélèvements à finalité alimentaire. C’est une question de transparence. Il faut qu’on puisse dire, en transparence: les espèces sont protégées, aux bons endroits. Il n’y a pas de risque pour la biodiversité. Mais dans les endroits qu’on souhaite sécuriser pour d’autres usages –la baignade, la pêche d’autres espèces ou le surf- là, on peut les prélever, on protège», a conclu M.Macron.

    Le 10 octobre, le Centre de sécurité requin de La Réunion a annoncé qu’un requin «non identifié» d’environ 2 mètres avait été repéré par un parapentiste à Saint-Leu, non loin du spot de surf de la Tortue.

    Tags:
    France, Emmanuel Macron, pêche, surf, baignade, requins, La Réunion
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik