France
URL courte
131321
S'abonner

Un policier de plus s’est suicidé avec son arme de service le 4 novembre, rapporte Le Parisien. Son corps a été retrouvé chez lui, dans le sud de Nantes.

Un policier de 38 ans a mis fin à ses jours avec son arme de service lundi 4 novembre, rapporte Le Parisien. Il a été retrouvé mort chez lui, dans le sud de Nantes (Loire-Atlantique).

Le fonctionnaire, qui était affecté à Nantes depuis 2017, a expliqué son geste dans une lettre, où il confie avoir des problèmes personnels.

La police nationale a tenu à rendre hommage à l’agent sur Twitter.

​Hausse des suicides

Depuis le début de l’année 2019, 54 policiers se sont donné la mort, d’après la même source. En comparaison, ils étaient 35 à s’être suicidés à l’issue de l’année 2018.

En avril dernier, le ministre des Affaires intérieures Christophe Castaner a annoncé la création d'une cellule alerte prévention suicide. Un numéro de téléphone est joignable 24h/24, 7 jours sur 7, pour les policiers souhaitant un soutien psychologique.

Lire aussi:

Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Tags:
Loire-Atlantique, Nantes, Christophe Castaner, Police nationale française, suicide
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook