France
URL courte
131321
S'abonner

Un policier de plus s’est suicidé avec son arme de service le 4 novembre, rapporte Le Parisien. Son corps a été retrouvé chez lui, dans le sud de Nantes.

Un policier de 38 ans a mis fin à ses jours avec son arme de service lundi 4 novembre, rapporte Le Parisien. Il a été retrouvé mort chez lui, dans le sud de Nantes (Loire-Atlantique).

Le fonctionnaire, qui était affecté à Nantes depuis 2017, a expliqué son geste dans une lettre, où il confie avoir des problèmes personnels.

La police nationale a tenu à rendre hommage à l’agent sur Twitter.

​Hausse des suicides

Depuis le début de l’année 2019, 54 policiers se sont donné la mort, d’après la même source. En comparaison, ils étaient 35 à s’être suicidés à l’issue de l’année 2018.

En avril dernier, le ministre des Affaires intérieures Christophe Castaner a annoncé la création d'une cellule alerte prévention suicide. Un numéro de téléphone est joignable 24h/24, 7 jours sur 7, pour les policiers souhaitant un soutien psychologique.

Lire aussi:

L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Tags:
Loire-Atlantique, Nantes, Christophe Castaner, Police nationale française, suicide
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook