France
URL courte
5231
S'abonner

À Nantes, un conducteur de tramway a été «violemment agressé» après avoir découvert un colis suspect et avoir demandé de descendre à un groupe de personnes, a confirmé un représentant de la Société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération nantaise.

L'ensemble des transports en commun de l'agglomération nantaise ont été stoppés mercredi pour toute la journée, a appris l’AFP auprès de la Société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération nantaise (SEMITAN), ceci après une agression la veille contre un conducteur de tramway.

Agression «violente»

Le conducteur «s'est fait violemment agresser» aux environs de 21h00 mardi 5 novembre à hauteur de la station Trocardière sur la ligne 3, a indiqué à l'AFP la responsable de la communication de la SEMITAN.

Alors qu'il se trouvait à un arrêt de la ligne 3, le conducteur a fait «une annonce aux passagers pour signaler la coupure de la ligne suite à la découverte d'un colis suspect sur un des arrêts suivants», a expliqué la police.

Après être sorti de sa loge pour dialoguer avec les usagers, il a été agressé par un individu qui l'a roué «de multiples coups de poing et de pied au visage» à deux reprises, ne voulant pas débloquer la porte, avant de prendre la fuite.

Le conducteur, âgé de 33 ans, a été pris en charge par les pompiers et transporté à l'hôpital. Son agresseur n'a pas encore été retrouvé par les enquêteurs qui sont en train d'exploiter la vidéo.

La situation a dégénéré «en quelques minutes», «les violences sont parties de rien», a raconté à LCI un représentant CFDT du SEMITAN.

«Un groupe de trois ou quatre personnes a refusé de suivre la consigne. Ils se sont énervés, et s’en sont pris au conducteur. L’un d’entre eux l’a frappé. Il a reçu des coups de pieds et des coups de poings juste parce qu’il leur a demandé de descendre», a indiqué le représentant syndical.

«La victime présentait une plaie profonde de deux centimètres au niveau du nez, une plaie saignante à la lèvre ainsi que plusieurs ecchymoses au niveau de l’œil gauche et de la pommette», d’après une source proche du dossier, citée par LCI.

Le conducteur dépose plainte

L'arrêt des transports mercredi est un «mouvement collectif de solidarité» qui émane conjointement de la direction et des salariés, a expliqué la responsable de la communication de la SEMITAN. Aucun tramway, ni bus ne fonctionnera jusqu'à jeudi matin, à l'exception des bus scolaires qui assureront le ramassage mercredi midi.

Le conducteur blessé a déposé plainte dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué la police.

En moyenne, quelque 631.000 voyages sont effectués chaque jour de la semaine sur le réseau de la SEMITAN en période scolaire, précise l’AFP. La moitié de ces trajets se font en tramway.

Lire aussi:

Une octogénaire étranglée, dépouillée et enfermée dans un placard, près de Calais
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Tags:
suspect, agression, colis suspect, conducteur, France, Nantes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook