Ecoutez Radio Sputnik
    Acte 53 des Gilets Jaunes, Paris 16 novembre 2019

    «Cramez-la»: une voiture de police renversée à Paris, une autre, de la douane, dégradée - images

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Les Gilets jaunes après un an de mobilisation (31)
    406017
    S'abonner

    En marge de l’acte 53 des Gilets jaunes, qui se déroule ce samedi 16 novembre dans plusieurs villes françaises, un véhicule de police et un autre de la douane ont été dégradés dans la capitale.

    Les journalistes du Parisien ont mis en ligne une vidéo où une voiture de police est retournée et vandalisée devant la préfecture de police de Paris par des manifestants, ce samedi 16 novembre.

    «Cramez-la», crie l’un des casseurs, alors qu’un autre lance contre les vitres ce qui semble être une pierre.

    Le Figaro indique pour sa part que Le Parisien situe la scène devant la préfecture de police de Paris, «bien que cela ne soit pas évident».

    «Il était impossible, au moment où nous sont parvenues ces images, d'identifier précisément la localisation de la scène», a précisé Le Figaro.

    Un second véhicule, cette fois-ci appartenant à la douane, a été également dégradé.

    Un an presque jour pour jour après leur première manifestation - le samedi 17 novembre 2018 -, les Gilets jaunes se sont mobilisés ce samedi 16 novembre dans plusieurs villes françaises, notamment à Paris, où la situation a été particulièrement tendue place d’Italie. Au moins deux personnes, dont une avec l’insigne PRESS, ont été blessées au visage.

    Dossier:
    Les Gilets jaunes après un an de mobilisation (31)

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Il n'y a eu «aucune excuse»: le journaliste turc blessé à l’œil le 5 décembre par la police témoigne
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Tags:
    douane, police, véhicule, gilets jaunes, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik